/news/politics

Québec songe à bonifier son aide

TVA Nouvelles

Les sinistrés commencent à constater les dégâts et plusieurs craignent que l'argent pour nettoyer les dégâts ne soit pas suffisant.

Québec remboursera 80% des dommages, notamment pour les fondations, les fenêtres, le système électrique ou la plomberie. Par contre, les sinistrés ne seront dédommagés que pour une seule pièce jugée essentielle, comme la cuisine, la salle de bain ou une chambre principale, par exemple.

Si la maison est une perte totale, 159 000 dollars sera le montant maximal accordé.

«Est-ce que ce plafond est opportun ou il faut le rediscuter?» demande le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée.

«Ce ne sont pas des gros riches qui ont une maison de 200 000 $ disons, ajoute le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault. Moi, je pense que le plafond devrait être revu.»

En 1996, Québec a accordé un maximum de 100 000 aux sinistrés du déluge au Saguenay. Avec ce montant, plusieurs n'ont pas pu reconstruire leur maison. C'est pourquoi le seuil a été augmenté à 159 000 dollars, 15 ans plus tard, lors des inondations de Saint-Jean-sur-Richelieu. Mais aujourd'hui, est-ce vraiment suffisant?

«On est en train de regarder toutes ces questions-là, soutient le premier ministre Philippe Couillard. Également, favoriser le nettoyage, la rénovation des locaux après et des infrastructures municipales. Il y a un gros travail actuellement qui est en cours à partir du Conseil exécutif pour ça. Je ne suis pas en mesure de vous annoncer aujourd'hui quelque chose de spécifique, mais c'est quelque chose qu'on regarde.»

En attendant, les sinistrés n'ont pas besoin de se dépêcher pour faire leur réclamation.

«Oui, les fonds sont suffisants, explique le ministre des Finances, Carlos Leitao. Il n'y a pas de date limite. Il n'y a pas de montant prédéterminé.»

«Les municipalités, dès qu'elles nous le demandent, nous envoyons les gens de la sécurité civile sur le terrain pour expliquer l'ensemble des programmes», renchérit le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux.

On sait que le gouvernement fédéral accepte de payer pour les services de l'armée, mais qu'en est-il des autres dépenses à venir? Des discussions sont à prévoir.

La Croix-Rouge invite les Québécois à être généreux avec les sinistrés. Les dons peuvent être faits sur le site web de la Croix-Rouge ou par téléphone au 1 800 418-1111.

Dans la même catégorie