/regional/montreal/lanaudiere

Un hélicoptère Chinook en renfort pour faire face aux inondations

TVA Nouvelles

Les autorités civiles et militaires se préparent au pire à Berthierville et dans les zones avoisinantes où le niveau du fleuve pourrait monter de 30 à 35 cm d’ici la fin de semaine.

Les Forces armées canadiennes y sont déployées et mènent aujourd’hui une opération qui ne passe pas inaperçue dans cette municipalité de Lanaudière.

À l’aide d’un hélicoptère Chinook, on s’affaire à améliorer le système de digues, érigées dans le but de protéger la population, en particulier dans les parties vulnérables le long du Saint-Laurent. Le système est à ce jour le plus rapide pour réaliser cette tâche essentielle.

Donc, tout au long de la journée, l’appareil, réputé pour sa très grande puissance, effectue le transport de poches de sable, dont on a besoin urgemment. C’est que les prévisions météorologiques pour les prochains jours n’augurent rien de bon.

Chaque heure, l’hélicoptère va et vient avec un chargement de trois palettes permettant d’un seul coup de transporter à l'élingue 300 sacs de sable. Ceux-ci sont amenés derrière les ateliers municipaux de Berthierville, sur un terrain transformé pour l’occasion en un véritable lieu d’atterrissage. Les sacs sont ensuite répartis aux endroits où les besoins ont été identifiés.

Le Chinook, sous la responsabilité du personnel de Petawawa, est accompagné d’un hélicoptère tactique, un Griffon – qui arrive de la base de Saint-Hubert, sur la Rive-Sud de Montréal.

La région est aux prises avec des problèmes de débordement des cours d’eau depuis environ un mois. Quelque 300 résidences sont touchées à divers degrés par la crue printanière.

Outre Berthierville, l’état d’urgence a aussi été déclenché dans les municipalités de Lavaltrie, Lanoraie et Saint-Barthélémy, dans la MRC de d'Autray.

Suivez notre couverture sur les inondations au Québec toute la journée et ne manquez pas notre émission spéciale dès 20h à LCN.

Dans la même catégorie