/regional/montreal/laurentides

Neuf municipalités de Lanaudière déclarent l'état d'urgence

Plusieurs municipalités de Lanaudière et des Laurentides s’attendent à leur tour au pire, à quelques heures d’une crue du fleuve. Pas moins de neuf municipalités de Lanaudière ont déclaré l'état d'urgence alors que la situation pourrait s'envenimer jusqu'à lundi.

Selon les estimations actuelles, l’eau du fleuve Saint-Laurent pourrait monter d’une trentaine de centimètres. En raison des vents et des fortes marées plus à l’est, l’écoulement naturel du fleuve se trouve freiné, ce qui entraîne une crue. C’est ce que plusieurs appellent la «mer de mai».

La MRC de D’Autray a d’ailleurs lancé une campagne de prévention pour les résidents de Lavaltrie, Lanoraie, Sainte-Geneviève-de-Berthier, Berthierville, La Visitation-de-l’Île-Dupas, Saint-Ignace-de-Loyola, Saint-Cuthbert et Saint-Barthélemy.

Dans ces secteurs, des équipes du service de sécurité incendie ont cogné à plus d'un millier de portes dans les zones à risque pour s’assurer que tout le monde est en sécurité.

«On est toujours en communication avec nos riverains qui susceptibles d’être inondés», précise le maire de la municipalité de Lavaltrie, Jean-Paul Gravel, soulignant qu’il n’y aucune résidence inondée en ce moment dans sa municipalité. «À 30 centimètres, on est encore corrects pour nos riverains et surtout notre usine d’eau potable. On est en état d’alerte, ça, c’est sûr.»

Les autorités ont aussi demandé de l’aide supplémentaire aux militaires pour préparer les maisons à la montée des eaux, notamment avec l’installation de sacs de sable.

À Saint-Barthélemy, un tronçon de la montée Saint-Laurent, la route principale de la municipalité est inondée et oblige des résidents à traverser en chaloupe. Des citoyens ont ainsi pris la décision de quitter leur domicile depuis quelques jours.

«On avait déjà de l’eau accumulée pas mal, toutes les maisons étaient entourées d’eau, mentionne Jacques Patry, maire de Saint-Barthélémy. Avec l’aide de l’armée, de beaucoup de bénévoles, les pompiers, la police et les travaux publics, on a réussi à préparer tous les contours de maison.»

Selon lui, sur les 161 maisons situées le long du fleuve, seulement quelques-unes risquent d’être inondées.

Depuis l’hélicoptère TVA Nouvelles, il a été possible de constater que le niveau du fleuve s’approche dangereusement de certaines résidences, alors que d’autres secteurs et certaines routes sont complètement submergés.

À quelques heures de la montée des eaux, le service de sécurité incendie de la MRC de D’Autray a donné quelques conseils aux riverains, notamment de «monter au rez-de-chaussée les objets du sous-sol, mettre les produits nocifs à l’abri (ex. : insecticide, peinture, huile usée) et bloquer le couvercle d’égout au sous-sol pour éviter les refoulements».

Dans la même catégorie