/regional/montreal/monteregie

Des amendes allant jusqu’à 5000$ pour les citoyens refusant d'évacuer

TVA Nouvelles

La Ville de Rigaud, en Montérégie, menace de donner des amendes allant de 1000 à 5000 dollars aux citoyens qui refusent d’évacuer leur logement ou qui retournent dans les secteurs inondés.

La municipalité s’appuie sur un article de la Loi sur la sécurité civile pour justifier une telle mesure.

Les citoyens, de leur côté, dénoncent plutôt la gestion de crise de la Ville depuis le début des inondations.

«Ils ont toujours la même réponse: "c’est pour votre sécurité". Mais ils ne nous donnent jamais de détails», a expliqué à tvanouvelles.ca un résident de la municipalité qui héberge ses parents sinistrés.

«Les gens sont vraiment en colère. Ils comprennent bien que certaines mesures soient mises en place, mais les empêcher de juste aller voir leur maison, ce n’est pas normal.»

Selon ce citoyen, cette situation et ce manque de communication génère un stress supplémentaire pour les personnes touchées par les inondations.

«Ma mère se demande ce qui se passe. Elle a vraiment peur depuis quelques jours. Elle se dit qu’on lui cache peut-être des choses», a-t-il dit.

Des agents de sécurité ont été déployés dans certains secteurs et interdisent à plusieurs d’accéder à des rues qui ne sont pas forcément inondées, mais qui se trouvent dans des secteurs à risques.

Poursuite des évacuations

Après une pause mercredi, la Ville de Rigaud a fait savoir par communiqué que les prévisions météorologiques prévues dans les prochains jours l’obligent à poursuivre les opérations d’évacuation.

L’équipe d’urgence a réitéré l’importance de ces évacuations «dans l’intérêt de la sécurité des citoyens et de celle des pompiers et des autres intervenants qui travaillent (...) à leur venir en aide».

La Croix-Rouge invite les Québécois à être généreux avec les sinistrés. Les dons peuvent être faits sur le site web de la Croix-Rouge ou par téléphone au 1(800) 418-1111.

Dans la même catégorie