/regional/montreal/montreal

Le «bon Samaritain» autorisé à retourner chez lui sous escorte policière

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Le résident de Pierrefonds-Roxboro arrêté mardi alors qu’il essayait de construire une digue a été autorisé à retourner chez lui samedi.

Alain Furlano, qui est surnommé le «bon Samaritain», a pu retourner brièvement chez lui à Pierrefonds-Roxboro, pour récupérer quelques biens. Un retour qui s’est fait sous escorte policière, puisque le «bon Samaritain» doit respecter certaines conditions de la Cour.

Furlano, 54 ans, a été arrêté mardi alors qu’il voulait préparer des sacs de sable et construire une digue. Les policiers l’en ont empêché, car sa construction aurait pu fragiliser une voie ferrée.

En entrevue avec l’un de nos journalistes, Alain Furlano s’est dit soulagé que la digue ait enfin été construite : «Le dossier a avancé grâce à vous les médias. Le train est toujours là, il n’a pas déraillé. La digue que je voulais créer le mardi a été créée au même endroit par les pompiers, jeudi soir.»

Le «bon Samaritain» a reçu le soutien de certains riverains.

Dans la même catégorie