/regional/quebec/chaudiereappalaches

Une maison sur le point de s’effondrer

José Laganière | TVA Nouvelles 

Les propriétaires d’une maison de Saint-Henri, près de Lévis, ont dû être évacués en raison d’un risque d’affaissement imminent. Leur résidence, adjacente à un refuge animalier dont ils s’occupent, menace de s’effondrer.

La maison est construite au bord d’une pente conduisant à la rivière Le Bras en contrebas. Au cours de la dernière semaine, des fissures importantes sont apparues dans cette pente, certaines d’une longueur de plusieurs mètres.

Informée par les propriétaires, la Sécurité publique a envoyé des ingénieurs pour étudier les dégâts. Après analyse, ils estiment que la résidence est «menacée de façon imminente» par un glissement de terrain qui s’est déjà amorcé. Ils recommandent l'évacuation de la maison.

En attendant de trouver une solution à long terme, les propriétaires ont déménagé une bonne partie de leurs meubles et objets personnels.

«La Sécurité publique qui rentre et qui te dis "Tu sors là", tu les écoutes. Tu prends pas le risque de dire "Je vais rester, c’est pas si pire, la maison n’a pas bougé". Tu prends pas de chance, tu sors», explique Pierre Laurin, propriétaire de la maison menacée.

«On a fait des démarches auprès de l’assurance, est c’est zéro. Si la maison s’en va dans la rivière, on perd tout», ajoute Jennifer Tremblay, l’autre propriétaire.

Le couple s’occupe également d’un refuge pour animaux sauvages, dont les bâtiments sont situés à côté de leur résidence, mais ceux-ci ne sont pas menacés par un glissement de terrain. Pour pouvoir rester sur place et s’occuper de leurs animaux, ils ont lancé un appel à l’aide sur Facebook, en espérant que quelqu’un puisse leur prêter une roulotte.

Le couple dit avoir été informé qu'un programme gouvernemental couvre les dommages dans des situations de glissements de terrain, mais les réclamations sont plafonnées à 150 000 $.

Dans la même catégorie