/regional/troisrivieres/mauricie

Les animaux aussi sont victimes des inondations

Agence QMI

Il n'y a pas que les humains qui sont victimes des inondations. Certains animaux ont eux aussi vu leur habitat être complètement envahi par l'eau.

«Il y a des gagnants et des perdants», lance Pierre Bergeron du Centre de la biodiversité du Québec à Bécancour.

Parmi celles-ci, les marmottes sont particulièrement touchées mais aussi d'autres petits rongeurs.

«Ils ont perdu leur maison, donc, là, ils tombent très vulnérables aux prédateurs et plusieurs animaux ont perdu leur portée», ajoute Pierre Bergeron.

Mais il y a aussi quelques espèces qui profitent de cette crue des eaux.

«Il y a des poissons qui frayent dans la plaine d'inondation», ajoute-t-il.

Toute cette pluie est due à un phénomène bien précis. Son nom: La Nina, un courant froid qui provient de l'océan Pacifique.

«Ça apporte plus de neige en hiver et beaucoup de pluie au printemps et c'est ce qui cause les inondations», explique le spécialiste en hydrogéologie et professeur à l'UQTR, Ali Assani.

Les milieux humides prennent toute leur importance pendant cette période d'inondation. Ils doivent être protégés non seulement pour la faune qui s'y cache mais également pour agir comme des éponges.

Le phénomène de La Nina revient une ou deux fois aux dix ans.

Dans la même catégorie