/regional/homepage

Les sinistrés en ont plein les bras

TVA Nouvelles

Même si quelques centaines de militaires s'apprêtent à plier bagage, pour les sinistrés, c'est loin d'être terminé.

À Deux-Montagnes, 150 résidences ont été touchées par les inondations. Certains doivent démolir.

Parfois, c'est simplement le sous-sol; parfois, il faut aller aux étages supérieurs.

En voyant tout ça, on imagine à peine le choc financier que ça représente. Le maire de Deux-Montagnes interpelle le gouvernement. Il veut de l'aide pour éviter que ce type d'inondations ne se reproduise dans un proche avenir.

«On pourrait faire, si on veut, une digue qui va protéger l'ensemble de ce territoire-là, de la 13e Avenue jusqu'au pont de trains», explique le maire Denis Martin.

«Il faut, c'est clair, parce qu'on va déménager. On veut bien reconstruire, mais si ça arrive une autre fois, ça va être fini, c'est clair», affirme Boris-Alexandre Viau, sinistré.

Pont temporaire express

Au même moment, à Laval, on a complété l'assemblage de ce pont temporaire qui permet d'accéder à 22 résidences isolées à l'île Verte.

Le pont a été acheté mercredi au New Jersey; il est arrivé jeudi en pièces détachées; assemblé à compter de vendredi et inauguré mardi.

«C'est un travail d'équipe: l'armée, la Ville et tous les autres collaborateurs qui nous ont aidés», de dire Denis Gervais, directeur adjoint de l'ingénierie à Laval.

Dans la même catégorie