/news/currentevents

Les policiers ont songé à faire circuler de fausses informations

Dominique Scali | Agence QMI

Conf�rence de presse SPVM

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Les policiers qui ont obtenu le registre cellulaire de Patrick Lagacé ont envisagé de faire circuler de fausses informations afin de voir si elles se retrouveraient dans les médias.

C’est ce qu’a indiqué mercredi un témoin entendu à la commission Chamberland sur les sources journalistiques.

Cette technique «de provocation» apparaîtrait dans un plan d’enquête qui devrait être rendu public dans les prochaines heures.

Elle visait à identifier des policiers qui auraient divulgué aux médias des informations sensibles sur des enquêtes en cours, a expliqué Normand Borduas, ex-enquêteur aux affaires internes du SPVM.

Dans la même catégorie