/regional/troisrivieres/mauricie

L'inspection des routes commence

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

Le travail de nettoyage a grandement progressé alors que 90 % des sacs de sable avaient été ramassés mercredi à Nicolet, dans le Centre-du-Québec, et à Trois-Rivières, en Mauricie. Cette opération devrait être terminée vendredi, mais l’inspection de plusieurs routes et ponceaux, elle, ne fait que commencer.

Avant de pouvoir circuler normalement sur une route qui a été inondée, Transports Québec doit appliquer tout un protocole. «Il peut y avoir des tests de charge, des tests visuels pour repérer les mouvements de chaussée, il peut y avoir du radar et du carottage», a énuméré mercredi Jean Lamarche de Transports Québec.

Tout le réseau municipal doit lui aussi être minutieusement inspecté. Batiscan a même poussé l'exercice un peu plus loin. «On s'est assurés que nos puits d'eau potable étaient sécurisés et faisaient leur travail, on a aussi fait des vérifications dans des maisons des secteurs inondés et sur notre réseau d'eau potable pour s'assurer qu'il n'y avait pas de fissures ou de bris qui pouvaient contaminer notre eau», a expliqué la mairesse Sonya Auclair.

À Trois-Rivières, plusieurs dizaines de rues et de structures doivent encore être passées en revue. C'est sans compter qu'une vérification très serrée des berges de la rivière Saint-Maurice sera effectuée pour vérifier qu'il n'y a pas eu trop d'érosion et qu'il n'y a pas de risque de glissement de terrain.