/regional/montreal/montreal

Perturbation des policiers: Denis Coderre veut un deuxième spectacle

TVA Nouvelles et Agence QMI 

En raison de la manifestation des policiers de Montréal mercredi, laquelle a réussi à perturber suffisamment le spectacle d’illumination du pont Jacques-Cartier, le maire veut une deuxième représentation.

«C’est clair que [mercredi], les grands perdants de la manifestation [des policiers] c’était les Montréalais», a dit Denis Coderre jeudi matin.

«C’est désolant, je trouve ça triste, a-t-il poursuivi. J’ai parlé avec la présidente de la Société des célébrations du 375e [France Chrétien Desmarais], on va faire un autre spectacle pour les Montréalais.»

Toutefois, les principaux partenaires responsables de la production du spectacle restent plus prudents sur la question et ne confirment pas qu’une décision a été prise.

Le maire parle de «centaines, voire de milliers de Montréalais» qui ont été affectés par le bruit de la manifestation des policiers de Montréal pendant le spectacle d’illumination du pont, élément phare du lancement des festivités du 375e anniversaire de Montréal.

Près de 3000 policiers de Montréal ont manifesté dans les rues de la métropole pour dénoncer la réforme des régimes de retraite contenue dans la loi 15 et l’absence de contrat de travail depuis décembre 2014.

Ils ont conclu leur parcours dans le secteur du Vieux-Port, sur le Quai de l’horloge, là où plusieurs spectateurs étaient réunis pour regarder le spectacle. La Fraternité des policiers de Montréal a également projeté son logo sur l’un des piliers du pont Jacques-Cartier pendant le spectacle, tout juste sous la structure.

La Fraternité des policiers s’est contentée de réagir jeudi en disant que «les énergies de la Fraternité seront investies dans les négociations» entre la Ville et le syndicat.

Denis Coderre n'a pas donné de date pour la reprise du spectacle événement, mais il a dit qu’il veut «faire ça rapidement».

Partenaires prudents

Malgré cette affirmation du maire, les principaux partenaires responsables de la production du spectacle, soit Ponts Jacques Cartier Champlain Incorporée et la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, n'ont pas confirmé la tenue d’un deuxième spectacle, se limitant à dire qu’«il y a des discussions entre les différents partenaires».

Bien que le maire ait mentionné avoir parlé avec France Chrétien Desmarais, présidente de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, la porte-parole de l’organisme, Isabelle Pelletier, dit ne pas être au courant des «conversations privées».

Mme Pelletier a refusé d’indiquer au «24 Heures» combien coûterait une reprise du spectacle. Le maire a répondu quant à lui que ce n’est «pas une question de combien ça va coûter. Ce qui est important, c’est que tout le monde puisse en bénéficier», a-t-il indiqué.

Dans la même catégorie