/news/law

Un agresseur sexuel évite la prison

Shanny Hallé | TVA Nouvelles

Rosaire Poulin a été condamné jeudi au Palais de justice de Granby à deux ans moins un jour à purger dans la collectivité.

Son état de santé précaire est considéré comme une situation exceptionnelle, un élément qui a pesé dans la balance pour sa sentence en collectivité, alors que la couronne souhaitait une incarcération en pénitencier fédéral.

En novembre dernier, Rosaire Poulin été reconnu coupable d'agressions sexuelles et de grossière indécence sur son neveu Charles Poulin.

Plus jeune, la victime était un joueur de hockey de haut calibre, un espoir pour le Canadien de Montréal. Les agressions sexuelles qu'il a subies dans sa jeunesse ont brisé sa vie, et l'ont fait basculer dans l'enfer de la drogue.

«Sur le coup, ça m'a irrité un peu, dans le sens que ça m'a pris quand même 10, 12 ans [pour] me reconstruire, et j'ai perdu beaucoup là-dedans», a confié Charles Poulin qui était présent en compagnie de ses proches lorsque la condamnation a été prononcée.

«Je peux rester là-dessus, mais l'important c'est moi aujourd'hui. Le cheminement quand on décide d'aller porter plainte, ça a pris six ans, c'est long, c'est pas facile, mais c'est possible. Je sais où je suis rendu aujourd'hui, donc c'est ça qui est important. La sentence pour moi, ça ne change rien, car c'est pas ma vie à moi, c'est la sienne», a-t-il ajouté.

Charles Poulin ne regrette pas ce long et lourd processus judiciaire malgré la sentence qu'a reçue son parrain.

Toutefois, il aurait espéré des excuses de son bourreau, notamment quand le juge a demandé à l'accusé s'il avait quelque chose à ajouter. Rosaire Poulin a répondu que tout avait déjà été dit... Une réponse inhumaine, selon Charles Poulin.

La victime ne compte pas aller en appel sur ce jugement. Charles Poulin croit qu'il est temps de fermer le livre, et de se concentrer sur l'avenir. Il se réjouit d'ailleurs de son cheminement personnel depuis les six dernières années. Et il espère que les autres victimes d'actes sexuels vont dénoncer leurs bourreaux.

Dans la même catégorie