/regional/quebec/quebec

Guérette mise sur un tramway et un troisième lien pour séduire les électeurs

Jean-Luc Lavallée | Journal de Québec

Anne Guérette s’engage à réaliser un tramway de 500 millions $ entre Sainte-Foy et le centre-ville de Québec dans un second mandat si elle accède au pouvoir. La candidate à la mairie de Québec s’est également prononcée officiellement, dimanche, en faveur d’un troisième lien.

La chef de Démocratie Québec a profité du tout premier congrès d’orientation de son parti pour dévoiler son plan de match en matière de mobilité en vue de la prochaine campagne électorale.

Elle propose une série de mesures à court terme, moyen terme et long terme pour lutter contre la congestion routière, un enjeu qui monopolise les débats publics depuis des mois à Québec. «Il n’y a pas une pilule miracle à 2 milliards $ qui va régler le problème. C’est un ensemble de mesures», a-t-elle déclaré lors d’un discours prononcé devant une cinquantaine de membres de son parti réunis à l’Université Laval.

«On a discuté, on a réfléchi, on a étudié et Démocratie Québec est prête à mettre en place un système de transport collectif électrique structurant, moderne, rapide, confortable et viable de type tramway entre le pôle Sainte-Foy et le centre-ville», a-t-elle affirmé, rappelant qu’il s’agit de l’«axe le plus achalandé de tout le réseau».

Le parcours, d’une dizaine de kilomètres, coûterait environ 50 millions $ le kilomètre selon Mme Guérette qui évalue son projet à 500 millions $. Ce projet pourrait être subventionné «à 100 % par les gouvernements supérieurs», a-t-elle insisté.

Troisième lien dans l’est

Contrairement au maire Régis Labeaume, qui prône timidement un troisième lien dans le secteur ouest et demande encore qu’on lui fasse la démonstration de la pertinence du projet, Anne Guérette s’est dit en faveur «du principe» d’un nouveau lien interrives à l’est de Québec. Cet item est le seul qui apparaît dans la catégorie «long terme» du bouquet de mesures qu’elle propose.

À plus court terme, celle qui aspire à la mairie de Québec propose dix «mesures clés» pour améliorer l’offre de transport en commun actuel et favoriser les transports actifs.

Mme Guérette veut notamment bonifier le service d’Expressbus et de Métrobus dans l’axe nord-sud, créer de nouveaux parcours est-ouest, développer des pôles d’échanges (Beauport, Charlesbourg, Saint-Émile, Val-Bélair, Cap-Rouge, Belvédère, Saint-Roch, d’Estimauville) et implanter un service de navette vers l’aéroport.

Elle suggère également de créer un bureau de la mobilité, de mettre en place des mesures incitatives pour favoriser la densification, de promouvoir les horaires de travail variables, le télétravail et l'autopartage pour les employés de la Ville puis d'offrir des stationnements gratuits pour les véhicules en autopartage en plus de soutenir l'implantation de navettes dans les parcs industriels.

Dans la même catégorie