/news/world

Une fillette paralysée par une morsure de tique

La routine du dodo a pris une tournure inquiétante pour un couple et leur fillette de 3 ans, partiellement paralysée après avoir été mordue par une tique, en Oregon, aux États-Unis.

Amanda Lewis, de La Grande, a raconté ce qu’elle a vécu le 12 mai dernier sur sa page Facebook.

Sa petite fille de trois ans, Evelyn, a commencé à avoir un comportement inhabituel, après le bain.

«Evelyn a commencé à se comporter d’une façon très étrange hier soir à l’heure du coucher. Elle ne voulait pas se tenir debout après le bain. Je l’ai aidé à aller dans son lit. Elle était difficile, et j’ai fini par dormir avec elle toute la nuit», raconte la maman sur sa page Facebook.

Le lendemain matin, Amanda Lewis et son conjoint, Lantz, réalisent que les symptômes de la fillette ont empiré. Ils filment Evelyn et se présentent aux urgences.

À l’hôpital, le médecin qui a examiné Evelyn dit avoir constaté les mêmes symptômes sur un peu moins d’une douzaine d’enfants au cours des 15 dernières années.

Selon lui, ce comportement étrange a été causé par la piqure (ou morsure) d’une tique.

«Il a commencé à peigner ses cheveux d’un côté, puis à l’arrière, c’est là qu’il a trouvé la tique», a raconté le père à CNN. «Il a ensuite mis des gants, a pris une petite pince à épiler, et a retiré l’insecte».

La fillette avait bel et bien été piquée par une tique du chien, qui ne transmet pas la maladie de Lyme.

Explosion de cas

Goudarz Molaei, un chercheur de la Station d'expérimentation agricole du Connecticut, affirme avoir vu un nombre plus important de tiques cette année et prédit plus d'infections à la maladie de Lyme.

 
  

Historiquement, en hiver, la station de recherche ne reçoit pas beaucoup de tiques aux fins d’analyses, cinq au plus.

 
  

«Cette année jusqu'à présent, nous avons reçu des centaines de tiques pour analyses», a déclaré Molaei. «Depuis le 1er avril, nous avons reçu près de 1000 tiques».

 
  

Cette plus grande abondance de tiques est liée à deux hivers chauds consécutifs dans cette région. Les insectes sont capables de survivre, et se multiplient en plus grand nombre.

 
  

La saison de pointe pour la tique devrait être vers les mois de juin et juillet.

Les morsures de tiques peuvent causer, bien que rarement, la paralysie chez l’humain en raison d’une toxine présente dans la salive de l’insecte. Les symptômes disparaissent habituellement après le retrait de la tique.

La petite Evelyn a retrouvé un état tout à fait normal après sa visite chez le médecin. Une petite démangeaison est restée quelques jours, à l’endroit où la tique s’était logée sous la peau, mais sa maman a confirmé sur Facebook qu’elle allait très bien.

Dans la même catégorie