/regional/montreal/montreal

La Grande roue de Montréal prend forme dans le Vieux-Port

TVA Nouvelles

Les travaux de construction de la Grande roue de Montréal ont débuté sur l’île Bonsecours, dans le Vieux-Port.

Mercredi, sur l’heure du dîner, deux immenses jambes blanches étaient déjà érigées. Au total, six pièces du genre doivent être installées à l’aide de grues afin de supporter la structure.

Par la suite, les ouvriers procéderont à la pose de l’essieu central, qui supportera la roue qui doit atteindre 60 mètres, soit l’équivalent de 20 étages. Il s'agira de la plus grande attraction du genre au pays.

 

«On pourra voir jusque dans l’État de New York, on pourra voit le Vieux-Port, le Vieux-Montréal, la montagne, le pont Jacques-Cartier, le parc Jean-Drapeau et particulièrement le fleuve», a expliqué Jeff Jorgensen, président de la Grande roue de Montréal.

Les travaux, qui se poursuivront au cours des prochaines semaines, ont pris un peu de retard en raison, notamment, des pluies abondantes du mois de mai et de la grève dans la construction.

En été, les cabines seront climatisées, puis tempérées en hiver. La roue a également été conçue pour résister au climat montréalais, et bien plus encore: «Les spécifications de la grande roue sont les mêmes que celle de Hong Kong. Et la grande roue de Hong Kong, ils l'ont fait pour résister à des siphons», explique Jean Bérubé, le directeur général de La Grande roue de Montréal.

Si tout se déroule comme prévu, la grande roue pourra accueillir ses premiers clients le 10 juillet prochain. Elle pourra ensuite demeurer ouverte 12 mois par année. Il en coûtera 25 $ par adulte pour faire un tour.

Dans la même catégorie