/news/techno

Uber veut ses propres cartes de Montréal et Québec

TVA Nouvelles

Uber veut avoir des cartes adaptées à ses services et pour cela, l'entreprise commence à cartographier les grandes régions de Montréal et de Québec.

Il existe pourtant déjà des services bien établis, mais l’entreprise américaine estime que certaines exceptions ne sont pas prises en compte sur ces cartes.

Par exemple, sur le boulevard René-Lévesque à Montréal, une voie est réservée aux autobus et aux taxis à certains moments de la journée. Les voitures d’Uber ne peuvent donc pas s’y arrêter pour embarquer ou débarquer un client. Toutefois, les services cartographiques existants ne prennent pas en compte ces exceptions.

Une quarantaine de voitures équipées de capteurs GPS et de caméras parcourent donc la métropole. Uber a ainsi investi 500 millions $ pour cartographier les 600 villes où elle offre son service.

Le Québec est la huitième région où Uber tente l’expérience.

«Ça démontre l’intérêt d’Uber de demeurer au Québec, de continuer à avoir des opérations ici, affirme le directeur général d’Uber au Québec, Jean-Nicolas Guillemette. Les investissements qui sont décidés chez Uber sont en fonction des besoins d’une population locale. Ça démontre que les Québécois ont adopté en grand nombre Uber. L’investissement d’aujourd’hui vise à avoir un impact direct sur ces citoyens-là.»

Ces voitures spéciales seront dans les rues pendant les mois de juin et juillet, parce que les journées sont les plus longues.

- D’après les informations d’Andrée Ducharme

 

Dans la même catégorie