/regional/montreal/montreal

Inondations: les militaires déployés retournent à leurs casernes

Agence QMI et TVA Nouvelles

Les gouvernements fédéral et provincial ont annoncé lundi matin que les militaires qui avaient été déployés dans les régions inondées du Québec au mois de mai retournent maintenant dans leurs casernes.

L’annonce a été faite à Gatineau, une des municipalités les plus affectées par les inondations printanières, par le ministre québécois de la Sécurité publique, Martin Coiteux, ainsi que le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, et son collègue de la Défense, Harjit Sajjan.

«Comme l’urgence de la situation entourant les inondations au Québec s’est estompée, les mesures de rétablissement sont amplement dans la portée des mesures que les administrations provinciales et municipales peuvent prendre, et par conséquent, le personnel des Forces armées canadiennes (FAC) est en voie de quitter les lieux», peut-on lire dans un communiqué conjoint des deux ministres fédéraux.

Au plus fort de la crise, plus de 2600 militaires étaient présents dans les zones inondées du Québec afin de porter assistance aux sinistrés et mener des opérations d’atténuation et de rétablissement.

 

Lundi matin, le fédéral a rappelé qu’il défraierait les coûts associés à cette aide.

De son côté, le gouvernement québécois a dressé un bilan de ces inondations. Ainsi, au cours de la période du 5 avril au 16 mai, il y a eu 261 municipalités touchées réparties dans 15 régions administratives; 5371 résidences principales inondées; 4066 personnes évacuées; près de 400 routes endommagées et plus de 1500 employés mobilisés dans les différents ministères et organismes du gouvernement du Québec.

Québec a souligné que le travail n’est pas terminé et qu’il «poursuit son engagement auprès des municipalités touchées et de leurs sinistrés en les appuyant dans la phase de rétablissement», notamment en matière de coordination, de soutien social, d’aide financière et reconstruction et d’environnement.

«Même si le niveau des crues a grandement diminué dans les régions inondées, le gouvernement n'oublie pas les sinistrés, a déclaré le ministre Coiteux. Nous poursuivons nos actions afin de les accompagner dans la phase de rétablissement et de reconstruction.»

Des débris à nettoyer

À RIgaud, il n'y a qu'à se promener dans les rues pour comprendre que les citoyens ne sont pas au bout de leur peine.

«On a tout vidé le sous-sol, j'ai eu de l'aide d'une association de bénévoles. On en a encore pour plusieurs semaines à faire de la reconstruction, à refaire l'isolation», explique Jocelyn Lussier, un des sinistrés.

Dans la même catégorie