/regional/troisrivieres/mauricie

Hydro-Québec dit qu'elle n'aurait pas pu faire mieux en Mauricie

Louis Cloutier | TVA Nouvelles et Agence QMI

Le directeur du Centre de téléconduite d'Hydro-Québec à Trois-Rivières, Michel Beaudet, estime qu'il aurait été impossible d'en faire plus pour limiter les dégâts causés par les débordements des cours d’eau ce printemps en Mauricie.

«Ce qui s'est passé, c'est assez exceptionnel. On a eu une gestion très rigoureuse et impeccable du réseau», a fait valoir M. Beaudet.

TVA-Trois-Rivières a pu accéder à l'intérieur du centre de contrôle du réseau de la Mauricie et du Centre-du-Québec où normalement les caméras ne sont pas admises. C'est de là que sont commandées, à distance, les opérations sur tous les ouvrages hydroélectriques.

Durant la période des crues, le nombre d’employés a dû être doublé afin de s'assurer que les conséquences de chaque décision et de chaque geste posé durant cette période étaient mesurées et remesurées.

«Tout le temps de la crue historique, on a redoublé d'attention pour s'assurer que tous les niveaux étaient gérés avec une rigueur absolue».

Le maire de La Tuque, qui a l'habitude de serrer de près Hydro-Québec quant à sa gestion de la rivière Saint-Maurice, n'a rien à redire depuis le début du printemps, «Quand c'est blanc, c'est blanc. Quand c'est noir, c'est noir, et là, c'était blanc», a dit Normand Beaudoin.

Dans la même catégorie