/news/society

Maladie de Lyme

Des médecins mettent les Québécois en garde contre des cliniques américaines

TVA Nouvelles

Plusieurs médecins du Québec mettent en garde les malades qui tentent de se faire diagnostiquer une maladie de Lyme chronique aux États-Unis.

Ces neurologues et microbiologistes ne contestent pas la réalité de cette affection, mais critiquent le fait que certaines cliniques américaines la diagnostiquent à des patients qui ne vivent pas dans des régions à risque.

«Dans plusieurs cliniques prétendument spécialistes, on effectue des tests non recommandés, non validés», explique le docteur Alex Carignan, microbiologiste au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

«Il y a des études qui montrent que certaines de ces cliniques diagnostiquent la maladie de Lyme jusqu’à 50% sur des gens en pleine santé et qui habitent dans des régions où il n’y a jamais eu cette maladie!»

Le docteur Carignan souligne que le protocole de diagnostic utilisé aux États-Unis est exactement le même que celui du Canada.

«Autrement dit, si vous consultez pour la maladie de Lyme à Harvard, vous allez recevoir exactement le même test diagnostic qu’au Québec», dit-il.

La maladie de Lyme est en progression au Québec, car la tique responsable de la transmission de cette maladie est très bien implantée dans la province, notamment en raison du réchauffement climatique croient les spécialistes.

Selon le microbiologiste du CHU de Sherbrooke, il est important que les messages de prévention se rendent bien à la population.

«On encourage fortement les gens qui se font piquer à consulter pour enlever la tique. Nous voulons garder ces petites araignées pour les analyser. C’est important pour mesurer l’expansion de la maladie», précise-t-il.

Dans la même catégorie