/regional/estduquebec/cotenord

Réflexion sur l’avenir et le bien-être de la communauté innue

Agence QMI

Améliorer la situation économique dans la communauté d’Uashat mak Mani-Utenam, sur la Côte-Nord, contribuera au bien-être de la communauté et des jeunes, croient des participants au Forum économique organisé cette semaine par la Société de développement économique de Uashat mak Mani-Utenam (SDEUM).

Dans cette communauté, le taux de chômage atteint 53 %, ce qui est inacceptable pour Ken Rock, le directeur de cet organisme.

Pourtant, la communauté d’Uashat mak Mani-Utenam compte des entreprises dans plusieurs domaines: pêche, construction, tourisme, commerce de détail, hôtellerie, etc. Certaines appartiennent au Conseil de bande, d'autres à des gens d'affaires.

Il existe 60 entreprises qui font travailler 700 personnes. C'est bien plus que les 400 personnes engagées directement par le Conseil de Bande qui a été longtemps le principal employeur dans la communauté.

Avec sa position géographique stratégique et ses ententes conclues au cours des dernières années avec des compagnies minières et certaines entreprises, cette communauté possède des atouts importants.

Lors de ce forum économique qui s’est tenu lundi et mardi, sous le thème «l’avenir économique de la communauté», beaucoup d'idées ont été brassées. On souhaite créer de nouvelles entreprises et susciter de nouveaux investissements.

«Le taux de suicide dans les communautés est trop élevé, a expliqué Ken Rock. Les gens font un lien entre le développement économique et le développement social. À partir du moment où les gens occupent un emploi, le taux de chômage baisse et les gens sont plus heureux. On veut créer des conditions qui vont faire en sorte que la communauté va mieux se porter.»

La SDEUM va élaborer sa planification stratégique à la suite de toutes les idées qui auront été soulevées lors de ce forum.