/buzz/homepage

L’«une des plus poissonneuses du Québec»

Une partie de pêche sur le fleuve avec Julie et Pierre-Olivier

TVA Nouvelles

La chef d’antenne de TVA Nouvelles Julie Marcoux n’a pas hésité à accepter l’invitation de son collègue Pierre-Olivier Zappa pour vivre sa première partie de pêche... sur le fleuve Saint-Laurent.

L’expert Jean Desjardins de Pêche Vieux-Montréal, qui accompagnait les deux journalistes, a répondu à la question que tous se posent: «Il n’y a aucun souci à consommer les poissons du fleuve», dit-il.

Comme l’a montré J.E. dans un reportage, «il y a trois fois moins de mercure dans un poisson du fleuve que dans une poissonnerie», ajoute-t-il.

Plusieurs amateurs évitent le fleuve, mais l’expert a tenu à les rassurer.

«C’est méconnu, la qualité du fleuve Saint-Laurent. On peut pêcher entre 10 et 15 poissons à l’heure sur le fleuve».

Notre collègue Pierre-Olivier, lui aussi vétéran du sport, reconnaît que l’eau du fleuve est l’«une des plus poissonneuses du Québec».

Le chroniqueur Richard Martineau s’est prêté au jeu de goûter au poisson, pêché et cuisiné par Julie Marcoux.

Dans la même catégorie