/news/currentevents

La sœur de Christiane Vadnais poursuit son combat

TVA Nouvelles

Un an après la mort de Christiane Vadnais, qui a été tuée par un chien de type pitbull à Montréal, sa sœur poursuit son combat contre ces «animaux dangereux dont on ne veut pas dans notre société».

En entrevue sur les ondes de LCN, Lise Vadnais a confié que la souffrance était toujours présente, mais qu’elle se faisait un devoir de ne pas lâcher pour tous les gens qui ont été victimes d’accident du genre.

«Il y a beaucoup de douleur, c’est un drame, mais il faut donner un sens à tout ça. Ça ne peut pas passer inaperçu, surtout qu’on sait qu’il y a eu beaucoup d’autres victimes qui n’ont peut-être pas connu le même sort que ma sœur, parce qu’ils ont eu plus de chance tout simplement, parce que ça aurait pu être aussi dramatique», a expliqué la femme, ajoutant que «personne ne mérite une mort» comme celle qu’a connue sa sœur le 8 juin 2016.

Lise Vadnais se dit «très heureuse» du chemin parcouru autant au niveau municipal que provincial au cours de la dernière année, alors que diverses règlementations ont été avancées.

«On était très heureux de la position de la Ville de Montréal, de la démarche qu’ils ont faite. C’est certain qu’on voudrait que ce soit encore plus mis en application et on est très heureux que le gouvernement du Québec ait emboité le pas pour montrer, aussi, sa position claire et ferme», affirme la sœur de Christiane Vadnais qui souhaite que le projet de loi soit rapidement adopté à l’Assemblée nationale.

«Acharnement»

Lise Vadnais admet cependant mal comprendre ceux qui défendent, encore aujourd’hui, les chiens de type pitbull et qui s’opposent à un resserrement de la règlementation. Il s’agit selon une d’une attitude «malsaine»; d’un «acharnement au détriment de la sécurité publique».

«On a beaucoup de difficulté à comprendre cet acharnement à vouloir protéger une race de chien. On ne dit pas qu’on veut tuer les chiens, les martyriser, pas du tout, sauf qu’on dit que cette race de chien fait peur pour des bonnes raisons, les faits le démontrent clairement», explique-t-elle.

Du côté de la Ville de Montréal, on estime qu’environ 2000 pitbulls ont été enregistrés et qu’il n’y en aura pas plus.

«Les pitbulls doivent être vaccinés, micropucés et stérilisés. Ce sera la même chose pour les autres chiens à partir de 2019», assure le porte-parole de la Ville, Philippe Sabourin.

Le 8 juin 2016, Christiane Vadnais a été attaquée par un chien de type pitbull alors qu’elle était dans la cour de sa résidence de Pointe-aux-Trembles, à Montréal. Aucune accusation n’a été déposée contre le propriétaire du chien en question.

Dans la même catégorie