/news/culture

Le «YouTubeur» Matthew Santoro à Montréal

Ariane Labrèche | 24H

Une des plus grandes vedettes de YouTube de la planète, le «vlogueur» Matthew Santoro, sera de passage à Montréal le 23 juillet prochain dans le cadre du festival OhMyFest!.

Dix légendes urbaines qui étaient vraies, dix codes cachés dans des toiles célèbres: les tops 10 et listes loufoques de Matthew Santoro lui ont procuré près de six millions d’abonnés sur YouTube. Une grosse prise pour OhMyFest!, premier festival de «youtubeurs» au Québec, qui présente ainsi la plus grosse vedette internationale de sa jeune histoire.

Le parcours de Matthew Santoro est intrigant, d’autant plus que rien ne destinait le comédien à une carrière sur le site de partage de vidéos.

«J’étais une personne très conservatrice par le passé. J’ai travaillé comme comptable agréé jusqu’au jour où j’ai perdu mon emploi en 2012», raconte l’Ontarien d’origine. À la croisée des chemins, Matthew Santoro se donne un an pour réussir à gagner sa vie grâce aux vidéos qu’il faisait à temps perdu sur YouTube, tout en photographiant des mariages pour boucler ses fins de mois et en suivant des cours de théâtre.

L’ex-comptable a vite déménagé ses pénates à Los Angeles, où il est désormais entouré d’une petite équipe. En plus de ses vidéos instructives, Matthew Santoro a produit plusieurs «vlogs», abordant notamment la relation amoureuse toxique dont il a réussi à s’extirper.

«Je crois que mon travail n’est pas seulement de divertir, mais d’améliorer le monde à ma manière. Ce genre de vidéo a aidé beaucoup de personnes, mais maintenant je me concentre plus sur l’aspect positif des choses, souligne-t-il. C’est assez fou de savoir que des millions de personnes regardent mes capsules et que je peux améliorer leur vie en les faisant sourire.»

Avec un premier livre, «Mind=Blown», et un rôle dans le dernier volet de «Resident Evil», la carrière de Matthew Santoro semble vouloir s’élancer depuis YouTube, jusqu’aux étoiles d’Hollywood.

«Si quelqu’un veut faire comme moi, tout ce que je peux lui recommander est de faire des vidéos sur des sujets qui le passionnent, pas pour être riche ou célèbre. Sinon, c’est impossible de travailler là-dessus pendant des années et de conserver ton authenticité», note-t-il.

Le festival OhMyFest! aura lieu les 22 et 23 juillet prochain.

Dans la même catégorie