/news/society

Une découverte pour ralentir la maladie d’Alzheimer

Guy Massicotte, chercheur et professeur en biologie médicale à l’UQTR, a fait une découverte significative dans le traitement de la maladie d’Alzheimer qui intéresse des scientifiques à travers le monde.

Ses résultats publiés dans la revue Brain Research démontrent que les neurones des personnes atteintes de cette maladie cognitive sont intoxiquées au phosphate. Or, M. Massicotte aurait découvert une substance qui pourrait nettoyer ce phosphate.

«On touche aux étapes précoces de la maladie, dit-il en entrevue à TVA Nouvelles. On pourrait avoir avec cette molécule un potentiel de retarder considérablement l’apparition des symptômes de la maladie.»

Cette recherche demeure au stade expérimental et des tests sur des humains sont à venir.

Guy Massicotte a présenté ses résultats en Grèce et se rendra bientôt en Espagne.

Au Canada, 564 000 personnes sont atteintes d’une maladie cognitive, dont l’Alzheimer. Pas moins de 25 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.

À la Maison Carpe Diem de Trois-Rivières, où l'on soigne des personnes atteintes de l'Alzheimer, cette nouvelle est accueillie positivement, même si les intervenants demeurent prudents.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.