/regional/montreal/montreal

Controverse entourant le défilé de la Saint-Jean à Montréal

De nombreux internautes et des spectateurs qui ont assisté au défilé de la Saint-Jean, samedi, sur la rue Saint-Denis, à Montréal, se sont indignés en voyant des jeunes hommes noirs pousser plusieurs chars allégoriques.

Le manque de diversité culturelle dans l’ensemble des tableaux présentés a également été dénoncé par les internautes.

Notamment, des deux côtés du char sur lequel chantait Annie Villeneuve en ouverture du défilé, plusieurs personnes vêtues de blanc dansaient, alors que les adolescents qui poussaient portaient un uniforme beige.

D'abord publiée sur la page Facebook du défilé, la vidéo a été retirée moins de deux heures plus tard après la publication d'une centaine de commentaires des internautes.

 

Puis, par la suite, toujours sur la page Facebook de l’événement, l’équipe du Comité de la Fête nationale a écrit: «[...] Nous en sommes profondément désolés. Nous tenons cependant à faire cette mise au point: puisque notre Défilé se veut écoresponsable, tous les chars allégoriques sont poussés par des citoyens plutôt que d'être motorisés. Cette année, nous avons fait appel à l'Association pour la persévérance scolaire et aux jeunes de l'équipe sportive de l'École secondaire Louis-Joseph-Papineau pour relever ce défi. Il va de soi que ces jeunes - qui étaient fiers de participer à l'événement - n'ont pas été choisis en fonction de la couleur de leur peau. [...]»

Plusieurs centaines de commentaires du public ont été publié sur les médias sociaux dans la foulée de l’événement.

«Les personnes qui poussent les chariots ne sont pratiquement toutes noires (Il y a un seul chariot poussé par des Asiatiques et des Arabes), a souligné l’Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité du Québec. Toutes les personnes au-dessus sont blanches. Quel message voulait envoyer la ville à la population montréalaise en organisant ce défilé. On dit quoi à l’enfant noir qui est tout content d’aller célébrer la fête nationale ?»

 

«Ils auraient pu aussi s’habiller en blanc, a écrit Rachelle Houde Simard dans les commentaires écrits sous la diffusion de la vidéo sur la page officielle de l’événement. Un effort de les diversifier aurait pu être fait. Un t-shirt à l’effigie de l’école aurait pu être porté. Il y a plein de solutions pour empêcher la perception négative.»

«C’est comme si le comité organisateur n’avait pas vécu au Québec ces dernières années, a ajouté Roxanne Guérin. Ça démontre une très grande insensibilité. Très décevant.»

Le défilé était composé de près de 1600 figurants qui proposaient aux spectateurs quinze tableaux relatant l’histoire du Québec. Des conteurs et des hommes-livres étaient présents pour présenter les différents chapitres. Le thème de cette année était «Il était une fois...».

Depuis 2014, les chars allégoriques se déplacent uniquement par la force humaine par soucis environnementaux.

 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.