/news/culture

Entre tradition et modernité à Laval

 - Agence QMI

Plus de 70 000 personnes se sont rassemblées au Centre de la nature de Laval, samedi soir, pour le grand spectacle de la Fête nationale du Québec qui proposait une affiche impressionnante avec notamment Ariane Moffatt, Marie-Pierre Arthur, Louis-Jean Cormier, Clémence Desrochers et la présence exceptionnelle de Marie Carmen.

Ariane Moffatt, Marie-Pierre Arthur et Louis-Jean Cormier ont ouvert la soirée en offrant St-Michel, Debout et Rien à faire en formule trio, accompagnés des musiciens d'Alex McMahon.

Parce que la soirée voulait faire un clin d'oeil en hommage aux grands groupes ayant marqué le Québec, Marie-Michèle Desrosiers s'est jointe au trio d'ouverture pour Harmonie du soir à Châteauguay, suivi de J'ai oublié le jour.

En djellaba blanche, Philippe Brach s'est rapidement lancé dans sa chanson Crystel, avant d'entonner Julie, célèbre succès des Colocs. Alexe Gaudreault est ensuite venue chanter Éclat.

Retours sur scène

En avril dernier, Clémence Desrochers a fait ses adieux à la scène. Mais elle a accepté de sortir de sa retraite pour venir chanter, en compagnie d'Ariane Moffatt, un de ses poèmes intitulé Maman. Un moment très touchant entre Clémence et Ariane, enceinte jusqu'aux yeux.

«Vous avez le droit de rire de moi, parce que j'avais dit que c'était fini, et me voilà ici, a ironisé Clémence. Mais une fête de la Saint-Jean, il n'y en a pas souvent. Et c'est rare qu'on se retrouve ensemble et qu'on se dise qu'on s'aime.»

Elle a ensuite interprété La vie de factrie, et Je ferais un jardin en compagnie de sa complice, Marie-Michèle Desrosiers, et d'une chorale de jeunes chanteurs.

Avant que la musique n'occupe encore toute la place, la slameuse Queen Ka, l'artiste multidisciplinaire Émilie Monnet, le comédien Marc Béland et les Petits chanteurs ont livré le traditionnel discours patriotique, qui s'est terminé par la chanson Françoé, livrée avec beaucoup d'enthousiasme par le groupe Musique à bouches et les 35 garçons de la chorale.

Alors que la fête battait son plein, on attendait encore Nanette Workman, Matt Holubowski, ainsi que le grand retour de Marie Carmen, qui devait interpréter J'veux d'la tendresse, Entre l'ombre et la lumière, sans oublier son plus grand succès, L'aigle noir.

Vu la météo clémente, un grand feu d'artifice sur la musique du groupe Valaire devait clore les festivités, peu avant minuit.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.