/news/currentevents

Enquête du BEI après la mort d’un homme en crise

TVA Nouvelles

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) est chargé de faire la lumière sur une intervention du Service de police de la Ville de Montréal au cours de laquelle un homme apparemment en crise a été abattu par un ou des agents.

Les policiers du SVPM ont été appelés à se rendre vers 19h dans un appartement à l’angle de l’avenue Robillard et de la rue Saint-André dans l’arrondissement Ville-Marie à Montréal.

D’après ce qu’il a été possible d’apprendre, l’homme de 58 ans, qui aurait des problèmes de consommation,  était en train de tout démolir dans son habitation à loyer modique. Quand les policiers sont arrivés sur place, il était dans la rue et armé de deux tournevis.

Les agents auraient d’abord tenté de le maîtriser à l’aide d’un pistolet à impulsions électriques, puis en lui tirant de balles de plastique, en vain. Le quinquagénaire aurait alors foncé sur eux. Les agents auraient dégainé leur arme et fait feu sur lui.

«Quand les personnes sont complètement déconnectées, délirent, n’ont pas de sensations, ils ne ressentent pas la douleur, alors le pistolet à impulsions électriques ou les balles de caoutchouc sont sans effet. Et si la menace demeure présente pour les policiers ou un tiers, il ne reste qu’une seule solution, l’arme à feu», explique l’ex-sergent de la Sûreté du Québec, Jean-François Brochu.

L’homme en arrêt cardio-respiratoire a été transporté d’urgence au centre hospitalier. Son décès a été confirmé en soirée par le BEI.

Douze enquêteurs du BEI assistés de deux techniciens en identité judiciaire de la Sûreté du Québec se sont rendus sur les lieux. Ils ont quitté la scène en fin d’avant-midi.

Le BEI après examen de la scène, audition des différents témoins, rapports des policiers intervenus hier transférera le fruit de son enquête au DPCP qui jugera si des accusations peuvent être déposées.

Dans la même catégorie