/news/society

Près de 800 lits fermés pour l'été au Québec

Héloise Archambault | Agence QMI | TVA Nouvelles

Jonglant avec un budget annuel de plus en plus serré qui exige un exercice de «haute voltige», la direction du CUSM fermera jusqu’à 83 lits en juillet, a appris «Le Journal de Montréal».

«Il vaut mieux prévoir pour ne pas dépenser de l’argent pour rien, explique Andréanne Saucier, directrice des soins infirmiers au Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Mais les budgets sont de plus en plus serrés, ça devient un exercice de haute voltige.»

Lits fermés

Au total, 83 lits sur 793 (10 %) seront fermés dans tout le CUSM durant la semaine du 23 juillet prochain, soit plus que le maximum l’an dernier (77). Le reste de l’été, environ 63 lits seront fermés, surtout à Royal Victoria et à l’Hôpital général de Montréal.

Au total au Québec, 778 lits seront fermés dans 43 hôpitaux durant l’été, surtout de la fin juin au début septembre. Il s’agit d’une baisse importante par rapport à l’an dernier, alors que 925 lits avaient été fermés.

La plupart des directions invoquent les vacances des employés, surtout au bloc opératoire, pour expliquer les fermetures. Certains hôpitaux profitent aussi de l’été pour faire des rénovations.

Mais au CUSM, la situation financière force la direction à fermer des lits.

«On a un budget annuel pour les lits, et on les répartit selon l’achalandage. On a plus de besoins à l’automne et l’hiver», dit Mme Saucier.

 

Trop d’aînés

Or, le CUSM compte présentement entre 50 et 70 patients aînés en fin de soins et qui attendent d’être transférés. Durant ce temps, les lits demeurent occupés.

«Notre crainte, c’est d’avoir trop de patients [en fin de soins] qui accaparent les lits, dit Mme Saucier. [...]. Toute la planification est faite pour qu’on ait accès aux lits.»

Elle ajoute que le ministère de la Santé a même octroyé un budget additionnel pour 10 lits cet été afin de réduire l’impact. Selon le Conseil de la protection des malades, la planification des vacances devrait être mieux répartie pour éviter des fermetures.

«Un hôpital, ce n’est pas comme une shop. On ne ferme pas pour les vacances ou parce qu’on manque d’argent», réagit Paul Brunet, président du Conseil de la protection des malades. C’est un service public essentiel.»

Meilleure planification

«Beaucoup de gros efforts sont faits pour réduire les impacts, dit Jean-Thomas Grantham, conseiller en communications au CHUQ. On essaie de mieux aménager les moments de vacances.»

À noter que les lits fermés peuvent être rouverts en cas d’urgence. Des hôpitaux ne ferment aucun lit, notamment dans Lanaudière et à Sainte-Justine.

L’hôpital de Verdun arrive en tête avec 57 lits fermés cet été. Il s’agit d’une forte hausse par rapport à l’an dernier (+44). Pour expliquer la baisse des fermetures cet été, plusieurs hôpitaux étirent davantage les périodes de vacances, notamment au CHU de Québec (CHUQ).

Depuis cinq ans, le taux d’occupation du bloc opératoire durant l’été a augmenté de 11 %.

«Si nos patients à l'urgence ont besoin d'être hospitalisés, on va rouvrir des lits pour ces besoins-là, assure Guylaine Marquis, adjointe aux opérations, soins infirmiers, au CIUSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. C'est pas une question monétaire. C'est une question de réalité et des besoins de traitement de la population.»

Commentaires de patients à l'Hôpital de Verdun

«Laisse les lits ouverts, mais engagez plus de 'staff'.»

«Ce serait une bonne idée parce qu'on n'a pas de service pantoute.»

«On n'est pas vraiment surpris. Ils font juste des coupures.»

Explications du ministre

«Vous savez tous et toutes que, depuis des dizaines d'années, il y a un ralentissement dans les hôpitaux l'été parce que le personnel prend des vacances. Alors, on peut pas dire qu'il y a un problème», affirme de son côté le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Mais au-delà de la question des vacances, le Conseil de la protection des malades va beaucoup plus loin pour expliquer la situation. «Un hôpital, c'est pas une "shop", lance Me Paul Brunet. Un hôpital, c'est un lieu où on donne des soins à ceux qui en ont besoin, peu importe le moment de l'année.»

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) calcule que le gouvernement économise des sommes importantes pour chaque lit fermé. «En moyens faciles, courte durée, c'est 500 piastres par jour. Ça veut dire 27 millions», estime Jeff Begley, président de la Fédération santé et services sociaux de la CSN.

Compilation de lits fermés cet été

•Verdun 57

•CHUL (CHUQ)* 49

•IUCPQ 44

•Saint-Luc (CHUM) 41

•Hôtel-Dieu (CHUM) 38

•Royal Victoria (CUSM) 37

•Notre-Dame (CHUM) 30

•Hôpital Fleurimont (Sherbrooke) 27

•Hôtel-Dieu de Québec (CHUQ) 25

•Enfant-Jésus (CHUQ) 25

•Saint-Jérôme 23

•Saint-Georges 22

•Hôpital général de Montréal 22

•Sacré-Cœur 20

•Chicoutimi 20

•Maisonneuve-Rosemont 20

•Trois-Rivières 19

•Hôpital général juif 18

•Jean-Talon 17

•Institut neurologique de

•Montréal (CUSM) 16

•Victoriaville 16

•Thetford 15

•Shawinigan 15

•Institut de cardiologie

•de Montréal 14

•St-Mary’s (Montréal) 14

•Lévis 13

•Amos 12

•Saint-Eustache 11

•Saint-François-d’Assise (CHUQ) 11

•Fleury 10

•Pointe-Claire 10

•Santa Cabrini 10

•Sorel 10

•Rimouski 8

•Hôpital de Montréal

•pour enfants (CUSM) 8

•Saint-Sacrement (CHUQ) 7

•Gaspé 5

•Chandler (Gaspésie) 5

•Sainte-Anne (Gaspésie) 4

•Maria (Gaspésie) 3

•Drummondville 3

•Laval 2

•Hôtel-Dieu de Sherbrooke 2

Ces chiffres représentent le maximum de lits fermés au même moment dans l’hôpital. Les lits sont normalement fermés de la fin juin au début septembre.Fermetures de lits par été

2017: 778

2016: 925

2015: 972

-Avec la collaboration d'Harold Gagné, TVA Nouvelles