/news/politics

L'Office national de l'énergie doit se «crédibiliser», croit Couillard

Periode des questions

Simon Clark/Agence QMI

Le premier ministre Philippe Couillard croit que l’Office national de l’énergie (ONÉ) souffre d’un déficit de crédibilité pour mener à bien les études entourant la construction de l’oléoduc Énergie Est.

«On pense qu’il faudrait crédibiliser complètement et stabiliser le mode d’évaluation avant de commencer les discussions [sur Énergie-Est]», a commenté M. Couillard, lors d’un impromptu de presse, mercredi.

«Quand on parle d’acceptabilité sociale, il y a un enjeu qui est excessivement important, c’est la crédibilité du processus», a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Énergie, Pierre Arcand, et son homologue ontarien ont récemment fait parvenir une lettre au gouvernement fédéral pour lui demander d’attendre la modernisation de l’ONÉ avant d’étudier le cas de l’éventuel du pipeline de Transcanada.

M. Arcand reconnaît d’ailleurs que cela risque d’occasionner des retards dans la réalisation du projet.

En août 2016, des manifestants avaient forcé la suspension des consultations pour le projet de pipeline Énergie Est, à Montréal.

Dans la même catégorie