/regional/troisrivieres/mauricie

L’usine de canneberges de Sainte-Eulalie doit être agrandie

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Un autre important investissement dans la canneberge est en cours au Centre-du-Québec.

L'imposante conserverie entrée en exploitation l'automne dernier à Sainte-Eulalie doit déjà être agrandie.

«On manquait de capacité, explique Vincent Godin le président d'Emblème Canneberge. La récolte 2016 dans la canneberge a été exceptionnelle. Pour la récolte 2017 qui s'en vient, on s'est rendu compte qu'on allait manquer d'espace de congélation. Alors c'est pour subvenir aux besoins des trois fermes partenaires d'Emblème Canneberge».

Avec l'expansion, la conserverie aura généré un investissement total de 22 millions de dollars ce qui est considéré comme énorme pour un village de la taille de Sainte-Eulalie. Jusqu'à 30 personnes y trouvent du travail en période de récolte.

La canneberge connait une croissance qualifiée de «fulgurante». Depuis 2005, la demande qui vient notamment de la Chine a presque doublé. Dans cette conserverie on lave, on classe et on congèle les fruits.

Les opérations se heurtent toutefois aux limites d'absorption du réseau municipal de traitement des eaux usées. Comme le système ne suffirait pas à la tâche, le ministère de l'Environnement a temporairement permis aux producteurs de recycler les eaux usées en engrais pour leurs champs.

Sainte-Eulalie devra investir de deux à trois millions de dollars pour accroître la capacité de ses étangs d'épuration. Québec juge le dossier prioritaire. Les améliorations ne pourront être apportées que sur un horizon de trois ans.

Dans la même catégorie