/regional/montreal/laurentides

Bombardier a trouvé les employés

Retour à la normale sur le réseau de trains de banlieue

Agence QMI | TVA Nouvelles

Le Réseau de transport métropolitain (RTM) a annoncé, en fin d’après-midi lundi, que les annulations de service prévues mardi et mercredi sur les lignes de trains de banlieue Mascouche et Deux-Montagnes n’auront finalement pas lieu.

Lundi, le RTM a été contraint d’annuler cinq départs sur les lignes Mascouche et Deux-Montagnes, en raison d’un manque d’employés chez le nouvel opérateur du réseau, Bombardier Transport. Treize annulations de trains étaient prévues de lundi à mercredi.

La porte-parole du RTM, Caroline Julie Fortin, a indiqué à l’Agence QMI que Bombardier a finalement été en mesure de trouver deux employés, des ingénieurs en locomotive, pour combler ses effectifs.

Depuis 2010, Bombardier était responsable de l’entretien des trains du RTM, alors que des employés du CN et du Canadien Pacifique (CP) s’occupaient de les opérer. Or, depuis le 1er juillet, c’est Bombardier qui est responsable d’opérer et d’entretenir les trains

Selon Caroline Julie Fortin, le manque d’effectif a été causé par les vacances planifiées de longue date de certains travailleurs et l’absence d’une certification obligatoire pour d’autres. «Pour pouvoir opérer sur notre réseau, les employés doivent obtenir une certification, une sorte de formation. Certains n’ont pas eu le temps de la passer avant le 1er juillet», a expliqué la porte-parole.

Normalement, 106 employés sont au travail pour faire fonctionner le réseau du RTM. Du nombre, on retrouve d’anciens travailleurs du CN et du CP qui ont changé d’employeur pour continuer à opérer les trains de banlieue.

Le contrat conclu entre Bombardier Transport et le RTM est d’une durée de huit ans, avec une option de prolongation de deux ans.

Dans la même catégorie