/news/techno

Une fraude téléphonique qui pourrait vous coûter très cher

Les fraudes téléphoniques existent depuis plusieurs années, mais une nouvelle version qui prend de l’ampleur a vu le jour récemment.

Plusieurs utilisateurs de Facebook qui ont contacté TVANouvelles.ca en passant par la page Facebook, ont rapporté avoir reçu cet appel, et ce, tout récemment.

«Ces arnaques consistent à contacter votre numéro de cellulaire, laisser sonner un seul coup ou deux et attendre que vous rappeliez - curiosité humaine oblige - au numéro appelant, qui vous charge alors des frais exorbitants», rapporte Crypto Québec sur sa page Facebook.

Dans la plus récente tentative de fraude, votre téléphone affiche un appel qui semble provenir de Vanuatu, en Océanie (678-559-4636). En plus de ce numéro, d’autres numéros provenant d’autres régions sont également rapportés par les internautes de TVA Nouvelles.

Évidemment les arnaqueurs souhaitent que vous rappeliez, afin de vous faire payer très cher.

«Eux, quand ils répondent à l’autre bout, leur job c’est de vous parler longtemps, parce que plus vous parlez longtemps, plus ça va vous coûter cher», explique le chroniqueur François Charron.

Dans les faits, vous appelez officiellement à un numéro de téléphone payant qui fonctionne sous le même principe qu’une ligne érotique.

Les fraudeurs une fois que vous êtes en ligne vont tout faire pour faire durer l’appel le plus longtemps possible. Les malfaiteurs vont par exemple tenter de vous faire croire que vous avez gagné quelque chose et vont étirer la sauce.

Afin de se prémunir de cette fraude, il faut tout simplement éviter de rappeler, et par le fait même, informer vos proches.

Si vous avez malheureusement rappelé au numéro affiché sur votre portable, avertissez immédiatement votre fournisseur de services, il pourra vous aider.

Les consommateurs floués peuvent faire appel à l’Office de la protection du consommateur.

Ce type d’arnaque s’appelle «wangiri», un mot japonais qui signifie «sonnerie». Selon Crypto Québec, ces fraudes sont en hausse.

«C’est une fraude qui date depuis 2010 et qui revient en grosse force en ce moment», a confirmé Steve Waterhouse lors d'une entrevue avec TVA Nouvelles.

Découvrez son entrevue ici:

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.