/news/culture

Spectacle «Love»

Rosalie Vaillancourt: l’enfant terrible de l’humour

Victor-Léon Cardinal | Agence QMI

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

Figure montante de l’humour au Québec, Rosalie Vaillancourt se tient occupée par les temps qui courent. De retour pour une troisième année au Zoofest, où elle présentera pour la première fois son spectacle «Love», en compagnie de son chum, Pierre-Yves Roy-Desmarais, la jeune femme de 24 ans nous parle de ses projets et de son parcours.

En couple depuis deux ans, Rosalie Vaillancourt se fait un plaisir de travailler avec son conjoint, Pierre-Yves Roy-Desmarais, qui termine cette année ses études à l’École nationale de l’humour.

«Nous nous sommes rencontrés en 2015, dans ma websérie «Rosalie». Je l’avais pris comme acteur pour qu’il joue mon chum et, avec le temps, on a commencé à sortir ensemble», résume-t-elle.

C’est donc en couple que la jeune femme présentera sa nouvelle création intitulée «Love». «L’an dernier, j’avais présenté une comédie musicale avec mon chum et j’avais beaucoup aimé jouer des scènes avec lui. C’est facile de créer en sa compagnie, et il en donne beaucoup. Nous formons aussi un duo bien assorti. Lui est grand et intello, alors que moi je suis plus “bébé lala” et sur le party. Après deux ans passés ensemble, je crois que nous sommes bien placés pour donner les meilleurs trucs possible aux autres couples.»

De plus, l’artiste participera, du 14 au 25 juillet, au spectacle «La table d’hôte», qui sera présenté au Monument-National dans le cadre du Zoofest.

Coachée par Phil Roy

Originaire de Saint-Hyacinthe, Rosalie Vaillancourt déclare s’être rapidement fait conseiller de s’orienter vers l’humour.

«Mes parents sont juge et vétérinaire; ils n’évoluent pas du tout dans le milieu de l’humour. Plus jeune, j’ai fait de l’impro et ensuite du théâtre. Je manquais toutefois de concentration pour jouer dans des pièces. Je m’amusais beaucoup plus à monter des sketchs entre les scènes. J’ai donc décidé de faire l’École de l’humour, dont je suis sortie il y a deux ans. Par la suite, j’ai eu la chance de me faire aider et coacher par Phil Roy pour passer des auditions. Il m’a montré comment apprendre mes textes et puncher au bon moment. Il a été un professeur pour moi.»

De plus, l’artiste ne cache pas avoir un style d’humour qui sort de l’ordinaire. «Je me décris comme une Dominique Michel sur le Ritalin. Je suis fofolle, naïve et un peu trash. Pour l’instant, j’envisage de présenter mon premier one woman show dans trois ans.»

Une jeune femme occupée

Jonglant depuis deux ans entre la scène et la télévision, l’humoriste ne manque pas de projets. «Les gens peuvent me suivre à Télé-Québec dans l’émission «Conseils de famille», dans laquelle je tiens le rôle d’Alexandra, la grande soeur du personnage principal. Je vais aussi reprendre à l’automne les tournages de la deuxième saison d’«Info, sexe et mensonges», animée par Marc Labrèche, à Artv. J’ai beaucoup aimé travailler avec ce dernier, même si je n’ai fait que trois épisodes l’an dernier.»

La jeune femme tiendra aussi un rôle au cinéma, dans le long métrage «Le trip àTrois», qui prendra l’affiche le 20 décembre.

Par ailleurs, Rosalie Vaillancourt fera partie de la troisième cohorte de l’émission «Les 5 prochains» en compagnie de Mehdi Bousaidan, Arnaud Soly, Marie-Lyne Joncas et Daniel Pinet.

«Même si nous tournons actuellement, l’émission ne sera en ondes à Artv qu’au printemps 2018. Les gens vont réaliser que, même si j’aime faire la fête, je ne suis pas une couche-tard pour autant. Je mène une vie tranquille avec mon chum et mon petit chien», conclut la pétillante jeune femme.

Le spectacle «Love» de Rosalie Vaillancourt et Pierre-Yves Roy-Desmarais sera présenté du 10 au 28 juillet au Studio Hydro-Québec du Monument-National.

Dans la même catégorie