/regional/montreal/montreal

Un outil pour détecter les commotions cérébrales

TVA Nouvelles

Des chercheurs de Montréal viennent de concevoir un outil qui pourrait démontrer les séquelles subies dans le cerveau après une commotion cérébrale.

Cela pourrait bientôt être utilisé par des athlètes professionnels qui ont intenté des poursuites judiciaires à la suite des commotions qu'ils ont subies.

«J’ai qu’une seule commotion cérébrale diagnostiquée, mais si je me fie aux symptômes puis à la définition, j’en ai plus d’une centaine», explique Étienne Boulay, un ex-footballeur professionnel de 34 ans.

Il n’y a actuellement aucun moyen de diagnostiquer réellement une commotion cérébrale chez un athlète: il faut attendre l’autopsie lors du décès.

Mais les chercheurs de l’Institut neurologique de Montréal, de l’Université de Montréal et de l’hôpital du Sacré-Cœur ont développé un logiciel d’intelligence artificielle qui détecte les commotions cérébrales.

15 athlètes professionnels et semi-professionnels âgés de 51 à 75 ans ont subi des tests d’imagerie médicale. Les résultats ont été comparés avec des athlètes du même âge qui n’ont jamais eu de commotion cérébrale.

Même avec un petit échantillon, l’outil connaît 90% d’efficacité.

 

 

Dans la même catégorie