/news/culture

Des abribus comme support d’art

Charlotte R. Castilloux | 24 heures

GEN-Des abribus comme support d'art

COURTOISIE

Des portraits de Leonard Cohen, Dominique Michel, Bruny Surin et 11 autres Montréalais se retrouveront sur plus de 200 abribus dès la semaine prochaine, à travers la métropole.

Quatorze portraits de Montréalais seront ainsi affichés sur plus de 200 abribus aux quatre coins de l’île de Montréal tout l’été. Le choix de ce support atypique n’est pas anodin. Par sa disponibilité, Monic Richard, photographe spécialisée dans le portrait de personnalités publiques, voulait rendre accessible son exposition à tous.

«Les gens [utilisent les abribus] tous les jours et il y en a vraiment partout à Montréal», s’est exclamée celle qui souhaite que les portraits fassent découvrir de nouvelles personnalités aux Montréalais.

GEN-Des abribus comme support d'art

COURTOISIE

 

Parmi les 14 visages inspirants de la photographe, on peut notamment reconnaître des figures marquantes comme Leonard Cohen, Bruny Surin, Kim Thuy et Dominique Michel. D’autres personnalités moins connues du public se sont également taillé une place dans l’univers de Monic Richard pour leur apport important à la métropole, comme Frédéric Metz, professeur de design à l’UQAM, et Phyllis Lambert, architecte.

L’exposition urbaine «Montréalais inspirants» se veut une célébration des Montréalais pour le 375e anniversaire de la métropole.

«C’est gens-là ont tous fait quelque chose pour Montréal», a dit Monic Richard.

«Il y a des gens que tu ne peux pas oublier, et il y en a que nous ne devons pas oublier», a poursuivi l’artiste, en ajoutant que toutes ces personnalités l’ont marquée elle et plusieurs générations de Montréalais.

Il était également important pour Mme Richard d’illustrer la diversité montréalaise. Dans cette optique, les portraits d’hommes, de femmes, de francophones et d’anglophones de différentes cultures se côtoient dans son exposition.

Avec ce rendez-vous inédit, Mme Richard espère ouvrir une nouvelle voie aux artistes d’ici.

«Le mobilier urbain [comme les abribus], c’est un beau moyen de promouvoir l’art montréalais. Ça donne accès à l’art à un autre genre de clientèle que dans les galeries et musées», a souligné la photographe.

Il s’agit en effet d’une démocratisation de l’art grâce à l’espace public. «L’abribus est disponible et démocratisé, alors pourquoi ne pas s’en servir pour faire autre chose que de la publicité», a indiqué Claude Foisy, vice-président groupe média affichage chez Québécor Groupe Média, qui a offert les espaces à Mme Richard.

«C’était l’occasion de bâtir une expo urbaine comme ça n’avait jamais été fait», a-t-il poursuivi.

14 Montréalais inspirants

Leonard Cohen, auteur-compositeur-interprète

Michel Tremblay, écrivain dramaturge

Louise Lecavalier, danseuse et chorégraphe

Kim Thuy, écrivaine

Anaïs Barbeau-Lavalette, cinéaste

Iona Monahan, journaliste mode

Frédéric Metz, designer et professeur à l’UQAM

Dominique Michel, comédienne et humoriste

Oliver Jones, musicien de jazz

Luc Plamondon, parolier

Bruny Surin, athlète spécialiste du 100 m

Kent Nagano, chef d’orchestre de l’OSM

Phyllis Lambert, architecte

Eve Salvail, mannequin