/news/travel

Assurance auto: êtes-vous couvert à l'étranger?

Hugo Bourgoin | TVA Nouvelles

www.jupiterimages.com/unlimited

Que vous partiez avec votre véhicule aux États-Unis ou si vous décidiez de louer une voiture chez nos voisins du sud ou ailleurs dans le monde, devez-vous souscrire à une police d'assurance automobile supplémentaire afin d'être bien protégé?

Comme tout dépend de la destination, nous avons posé la question au CAA-Québec afin d'y voir plus clair.

États-Unis

Selon l'organisme, votre police devrait «normalement fonctionner» si vous partez vers les États-Unis avec votre véhicule. Dans l'éventualité où vous devez louer une voiture, pensez à contacter votre assureur avant le départ pour être certain que votre police contient l'avenant F.A.Q. 27 qui confirme que vous êtes couvert avec un véhicule qui n'est pas le vôtre.

Vous devriez donc bénéficier des mêmes protections ailleurs au Canada et aux États-Unis qu'ici, au Québec. Le CAA-Québec recommande par ailleurs à tous les conducteurs d'être assurés pour 2 millions $ en responsabilité civile lorsqu'ils traversent la frontière.

«Si on est responsable d'un accident et qu'on cause des dommages corporels, on risque d'être poursuivi et de devoir payer la facture des soins de santé et, aux États-Unis, ça monte vite», explique Pierre-Olivier Fortin, porte-parole du CAA-Québec.

Dans l'éventualité où vous ne seriez pas titulaire d'une police d'assurance automobile, pensez à vérifier si votre carte de crédit offre une protection en la matière. Sinon, vous n'aurez pas le choix d'adhérer à la police proposée par la compagnie de location de véhicule.

Europe

Si vous partez plutôt en Europe, vous devez savoir que votre police d'assurance n'a aucune valeur quand vient le temps de louer une voiture, même si cette dernière inclut l'avenant F.A.Q. 27.

«On vérifie d'abord les protections associées à notre carte de crédit, car il y en a qui en offrent de bonnes. C'est fort possible qu'elles soient convenables», affirme Pierre-Olivier Fortin.

Ne vous pressez pas, donc, d'accepter la police proposée par la compagnie de location si vous estimez que la protection fournie par votre carte est suffisante.

«Des fois ils nous font sentir comme si on n'avait pas le choix, mais on peut la refuser la conscience en paix», conclut le porte-parole du CAA-Québec.

Finalement, dans tous les cas, l'organisme recommande de téléphoner ou à votre assureur ou à l'institution émettrice de votre carte de crédit avant le départ pour valider votre couverture en spécifiant la durée du séjour, la destination et les indemnisations maximales, notamment. En cas de location, la société émettrice de votre carte de crédit exigera sans doute aussi que le montant total soit payé avec votre carte.

Dans la même catégorie