/news/currentevents

Le Québec connaît une hausse des réfugiés interceptés à la frontière

Agence QMI

GEN-GRC

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Les réfugiés qui entrent au Canada illégalement sont de plus en plus nombreux à le faire par le Québec, semblent montrer les plus récentes données du gouvernement du Canada sur le sujet.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a intercepté 781 réfugiés entrés illégalement au Québec au mois de juin, soit 267 de plus que la moyenne des cinq mois précédents (514).

«Bien que le nombre total de frontaliers irréguliers en juin soit conforme aux derniers mois, il y a eu un changement prononcé dans le lieu d’entrée. Les réductions observées au Manitoba ont été accompagnées par des augmentations au Québec», a expliqué le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

À l’instar des autres mois de 2017, le Québec est de loin la province où la GRC a procédé au plus grand nombre d’interceptions de migrants illégaux en juin.

«Tenter de se faufiler de l’autre côté de la frontière ne donne pas un "laissez-passer" pour le Canada. Toutes les personnes qui traversent la frontière de manière irrégulière sont appréhendées par les autorités policières ou locales», a également précisé M. Goodale.

En ce qui a trait au nombre de demandeurs d’asile traités par les bureaux de l’Agence des services frontaliers du Canada au cours des six premiers mois de 2017, le Québec (3315) arrive deuxième, derrière l’Ontario (3980).