/finance

Appel au boycottage de Sears

Agence QMI

À peine quelques heures après avoir lancé une vaste campagne de liquidation d’inventaire dans de nombreux magasins qui fermeront leurs portes, Sears Canada doit faire face à la colère d’internautes qui appellent au boycottage de l’entreprise.

Nombre de consommateurs ont cherché à faire savoir à l’entreprise qu’ils n’approuvent pas sa décision de verser 9,2 millions $ à ses dirigeants, tout en congédiant environ 2900 employés sans verser d’indemnité dans le cadre d’un vaste plan de restructuration.

Dimanche après-midi, le mot-clic #BoycottSearsCanada figurait parmi les plus populaires sur Twitter, alors que plus de 1700 messages contenant ce terme avaient été échangés sur le réseau social.

Les internautes n’étaient pas plus tendres sur Facebook, où des centaines d’internautes critiquaient Sears Canada en commentant des publicités sur la page de l’entreprise. «Je ne magasinerai plus jamais chez Sears. La façon dont ils ont traité leurs employés est dégoûtante», a notamment écrit Dave Edwards. «Beau chandail. Dommage que vos employés ne pourront se l’offrir parce que vous les avez renvoyés», a renchéri Kate Keough.

Sears Canada a entamé vendredi des ventes de liquidation dans la plupart des magasins dont elle a annoncé la fermeture en juin dernier. Les rabais oscillent entre 20 et 50 %.

En juin dernier, l’entreprise avait annoncé la fermeture de 59 magasins, dont 14 au Québec, tout en se plaçant sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies pour procéder à une restructuration de ses activités.

Sears Canada a enregistré des pertes d’exploitation combinées de 10,5 milliards $ depuis 2012.

Dans la même catégorie