/news/society

103 cas de Zika au Québec

Le virus Zika fait encore partie des préoccupations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). À ce jour, aucun traitement n'existe pour contrer la propagation de cette infection, mais nous avons maintenant une idée de l'impact que le Zika a eu chez nous.

Quelques fois par année, la direction de la santé publique et le CIUSSS de la Capitale-Nationale publient la Chronique infectieuse. Une récente édition est consacrée au virus du Zika.

On y apprend qu'en 2016-2017 dans la Capitale-Nationale, neuf personnes ont contracté le virus. Trois hommes et six femmes. Tous revenaient de voyage dans des pays avec une transmission locale, le plus souvent du Nicaragua, du Mexique ou du Costa Rica.

Aucune de ces femmes n'était enceinte, mais la moitié d'entre elles étaient en âge de procréer.

499 cas au Canada

En date du mois de mai 2017, on compte 103 cas confirmés au Québec et 499 cas confirmés au Canada. Le virus est transmissible sexuellement, et 80% des infections par le virus Zika sont asymptomatiques.

Plusieurs chercheurs à travers le monde travaillent à faire évoluer la recherche et trouver un vaccin.

Une équipe de chercheurs du CHU de Québec a commencé des études de phase 1: leur plateforme permet d'envisager la venue d'un vaccin dans de courts délais.

À ce jour, il n'existe aucun traitement contre le Zika. La prévention demeure donc le seul moyen de diminuer la propagation du virus.