/regional/estduquebec/cotenord

Anticosti: le maire et le chef d’Ekuanitshit jubilent

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

La décision de Québec de soustraire l’île d’Anticosti à l’exploration pétrolière et gazière est accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par le maire de la municipalité.

«Je suis à la fois ému, content, un poids énorme ôté sur mes épaules, s’est exprimé John Pineault.  Ma deuxième réaction, c’est bien sûr de penser à tous les gens qui étaient avec nous dans cette bataille-là.  Surtout les Innus.»

Le chef d’Ekuanitshit, une communauté innue située sur la Côte-Nord en face de l’Anticosti ne cache pas non plus sa satisfaction.

 

«C’est une très belle victoire, souligne Jean-Charles Piétacho. Une bonne décision du gouvernement de mettre fin à toute activité pétrolière sur l’île d’Anticosti.»

La communauté innue a demandé une injonction permanente à la Cour supérieure le printemps dernier pour faire annuler les forages sur l’île.  Des recours juridiques ont aussi été entrepris contre le gouvernement fédéral le 26 juillet au sujet des autorisations qui ont été accordées à Pétrolia pour le prélèvement d’eau sur l’île. Jean-Charles Piétacho souligne qu’il n’abandonnera pas ces démarches. «Il y a des décisions qui se prennent, mais la vigilance est requise.»

Le maire de la municipalité de l’île d’Anticosti croit que la décision de Québec mettra de la pression sur le gouvernement fédéral afin d’appuyer la candidature d’Anticosti au patrimoine de l’UNESCO: «Ça envoie un message très, très fort au fédéral».  Le gouvernement du Québec a donné son appui à cette candidature en janvier dernier.

John Pineault rappelle toutefois au gouvernement son désir de voir la mise sur pied d’un fond d’infrastructure pour améliorer l’accès à l’île et augmenter sa capacité d’accueil : «Je n’ai pas l’intention de laisser le gouvernement nous oublier non plus».

Dans la même catégorie