/news/currentevents

Le père de Cédrika Provencher appelle Jonathan Bettez à collaborer

À la veille du dixième anniversaire de la disparition de Cédrika Provencher, son père et sa sœur continuent d’apprendre à vivre avec leur peine et à espérer que le meurtrier soit un jour arrêté.

Questionné sur son désir de voir la police enfin mettre la main au collet du meurtrier de la fille, Martin Provencher a assuré, dans une entrevue accordée à TVA Nouvelles, qu’il «n’entretient pas cette vengeance-là».

«On a appris à gérer ça. Ce qu’on veut tous, c’est que le criminel soit puni éventuellement, que ça prenne un an, deux ans, trois ans», a-t-il précisé.

 

Principal suspect

Le père éploré a profité de l’occasion pour s’adresser à Jonathan Bettez, qui a été arrêté pour possession de pornographie juvénile en 2016 et qui a déjà été considéré comme le principal suspect dans la disparition de Cédrika. «Il se doit de collaborer. S’il clame son innocence, qu’il collabore avec la police», a laissé tomber M. Provencher.

Rappelons que le suspect n’a jamais accepté de passer le test du polygraphe.

La sœur de Cédrika, Mélissa, a abondé dans le même sens que son père en félicitant les policiers pour leur travail. «Ils vont tout faire pour qu’il y ait une arrestation», croit celle qui préfère que les policiers prennent leur temps pour s’assurer de bien monter leur dossier.

«Le dossier n’est pas complété. L’information qui manque... les policiers sont toujours alertes. Ils attendent encore des détails», a ajouté son père, en appelant le public à aider les policiers s’ils détiennent des informations.

Un anniversaire émotif

Sans surprise, la date marquant les 10 ans de la disparition de la petite Cédrika, le 31 juillet 2007, est marquante pour sa famille. «Ça nous replonge dans le cauchemar. Quand on était dans l’inconnu, ces dates-là paraissaient pires. [...] Mais il faut que la vie continue», a souligné M. Provencher.

«C’est sûr que ça remonte des émotions, mais on s’habitue. J’essaie de rester forte et de ne pas montrer que je suis triste. C’est sûr que tu revis l’événement en même temps», a pour sa part reconnu Mélissa.

Les restes de la petite Cédrika ont été retrouvés le 11 décembre 2015, près de 8 ans et demi après son enlèvement.

Dans la même catégorie