/news/society

Les détenus suicidaires ne seront plus envoyés en isolement

Agence QMI

Les détenus qui présentent certains besoins en santé mentale ne seront plus envoyés en «isolement préventif», tel qu’il était permis de le faire pour «assurer la sécurité des personnes et de l'établissement».

Le Service correctionnel du Canada (SCC) a annoncé que cette mesure prendra effet mardi dans tous les établissements carcéraux fédéraux.

Ainsi, les détenus ayant une maladie mentale grave avec une déficience importante, ceux qui présentent des comportements d'automutilation susceptibles de leur causer des blessures graves ou ceux qui présentent un risque élevé ou imminent de suicide ne pourront être isolés.

«Ces changements stratégiques amélioreront immédiatement de façon tangible la situation des détenus ayant des besoins complexes en santé mentale et la façon dont nous gérons l'isolement préventif», a expliqué le commissaire du SCC, Don Head.

Par ailleurs, les détenus qui seront envoyés en isolement préventif auront désormais droit, dès leur admission, à leurs articles «essentiels» et, dans les 24 heures, à leurs «effets personnels».

De plus, ils auront droit à une douche par jour et de passer un minimum de deux heures par jour à l’extérieur de leur cellule.

Ces changements ont été apportés à la suite de consultations menées auprès d'intervenants internes et externes, a précisé le SCC.

Dans la même catégorie