/news/world

Des extrémistes confondent des sièges de bus et des femmes en burqa

Un journaliste norvégien a réussi à piéger des nationalistes en partageant sur Facebook une photographie prêtant à confusion.

La polémique a rapidement enflé sur la page «Fedrelandet viktigst», «La patrie en premier» en norvégien, où des extrémistes en ont profité pour critiquer les immigrants.

C’est que l’image laisse en effet penser que six femmes en burqa ont pris place à l’intérieur d’un bus alors qu’il s’agit en fait de six sièges vides.

«Ça fait peur, ça devrait être interdit. Tu ne sais jamais qui se trouve là-dessous. Ça pourrait être des terroristes armés», a écrit un internaute parmi la centaine de commentaires partagés.

Le journaliste à l’origine du partage de cette photo, Johan Slattavik, a expliqué à WorldViews qu’il avait fait cela pour «blaguer» et qu’il était curieux de voir la réaction des gens.

«J’ai juste laissé ça là pour voir ce qui allait se passer. Toute la polémique m’a bien fait rire», a-t-il expliqué.

Cette publication intervient alors que le gouvernement norvégien envisage de déposer une loi qui interdirait le port du voile dans les écoles et les universités du pays.