/regional/sherbrooke/estrie

Une collecte de fonds pour s’acheter plus de liberté

Deux personnes handicapées de Granby souhaitant acquérir plus de liberté ont lancé une collecte de fonds pour pouvoir acquérir un bras robotisé.

Pour quelques heures, Jean Dubois a fait l'essai du bras robotique. Il a profité de l’occasion pour se servir un café, seul. Un geste bien simple, mais d'une valeur inestimable pour l'homme de 49 ans, atteint de paralysie cérébrale.

«Ça va me permettre d'être plus autonome, a expliqué Jean Dubois. Je veux vivre, et je ne veux pas vivre aux crochets de la société. Je n'ai pas demandé à être handicapé.»

«Jean m'a dit : si tu savais tout ce que ça change dans ma vie! Si tu savais ce que ça représente pour moi. Ça vaut plus qu'un million! Je prendrais le bras avant le million», a raconté Samuel Fleurent-Beauchemin, le fondateur de la fondation Le Pont vers l'Autonomie (soyezlepont.com), qui vise à améliorer la qualité de vie de personnes handicapées.

Frédéric Pépin a aussi pu mesurer les avantages du bras robotique. «Ça peut être quelque chose qui peut m'aider pour toujours. Je vais pouvoir manger tout seul, boire tout seul. Je vais pouvoir plus facilement me déplacer et, par exemple, ouvrir une porte qui est fermée», a confié celui qui vit avec l’amyotrophie spinale.

L'adolescent de 12 ans souhaite devenir programmeur web. La fondation Le Pont vers l'autonomie lui permet de s'approcher un peu plus de son rêve. «Ces gens-là ont des rêves, ont des aspirations. Nous, à la Fondation, ce qu'on leur permet, c'est d'avoir les outils nécessaires pour accomplir tout ça», a indiqué M. Fleurent-Beauchemin.

Jean et Frédéric doivent tous les deux amasser 50 000 $ pour faire l'acquisition d'un bras robotisé.

«On est rendu à 15 300 $ avec Jean et à 22 000 $ pour la campagne de Frédéric. On sollicite les gens pour qu'ils donnent. Il n'y a pas de petits dons», a ajouté Samuel Fleurent-Beauchemin. Tous deux espèrent obtenir leur bras avant Noël.

L’homme a fondé le Pont vers l'Autonomie en 2013 en mémoire de son frère Guillaume, qui a perdu son combat contre la dystrophie musculaire de Duchenne.

Une douzaine de bras ont déjà été distribués à travers le Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.