/news/society

L'espoir de trouver un travail au Canada

TVA Nouvelles

Un migrant fraîchement arrivé illégalement au Canada pour gagner sa vie a décidé de raconter son parcours en entrevue à TVA Nouvelles. 

Craignant pour sa sécurité, l'homme originaire d'Afrique du Sud a traversé à pied la frontière canado-américaine après une escale à Washington, New York et Plattsburgh. 

«(La Gendarmerie royale du Canada) nous a mentionné que nous étions rentrés sur le sol canadien illégalement et nous étions en état d'arrestation», se souvient Monsieur M. «J'ai dit qu'il n'y avait pas de problème. J'avais juste un petit sac, on a fouillé. J'avais mes médicaments que je suis en train de prendre. Ils ont fouillé les sacs et ils n'ont rien vu», poursuit le consultant en impôt et en comptabilité.

«Dormir sur des chaises»

Monsieur M. a été confiné dans ses locaux avec des centaines d'autres migrants sans la moindre présence de douche. Tous sont entassés le temps que l'Agence des services frontaliers traite leur dossier.

«Oui, c'était stressant parce que vous n'êtes pas dans une situation confortable». Le Sud-Africain mentionne avoir croisé des femmes enceintes et de nombreux enfants. «On a passé pratiquement deux jours à dormir sur des chaises», explique-t-il à la caméra de TVA Nouvelles.

Marche à suivre très simple

Le parcours de Monsieur M. ressemble à celui de milliers de migrants qui viennent au Canada illégalement. Pour trouver le chemin vers la frontière, tout se trouve sur Internet et sur les médias sociaux.

«Je suis allé sur Google et YouTube. À partir de là, j'ai trouvé que la dernière ville, c'est Plattsburgh. "Ah! c'est plus proche." Puis, de l'autre côté, j'ai vu Saint-Bernard-de-Lacolle», se souvient-il.

Arrivé au Canada depuis quelques jours à peine, Monsieur M. compte régulariser sa situation, travailler le plus tôt possible et faire venir sa famille.