/regional/montreal/monteregie

«Comme sur des roulettes» aux postes frontaliers

TVA Nouvelles

Les vacanciers s'attendaient au pire pour leur retour au Québec avec une congestion et une attente interminable aux différents postes frontaliers, mais c'est tout le contraire qu'ils ont vécu à leur arrivée aux douanes de Saint-Bernard-de-Lacolle.

«C'était quand même assez vite. Je vous dirais une quinzaine de minutes et c'est tout, a raconté un voyageur. C'est sûr qu'on a un peu entendu parler des immigrants illégaux et tout, mais ça n’a pas été très long.»

Comme sur des roulettes

Toutes les guérites étaient ouvertes et les douaniers dirigeaient les automobilistes au bon endroit pour éviter les bouchons. L'objectif était de réduire au maximum les files d'attente, surtout avec les nombreuses demandes d'asile.

L'Agence des services frontaliers du Canada a dû faire le nécessaire pour soutenir ses agents en cette période exceptionnelle. Avec l'arrivée massive de migrants et ces demandes d'asile supplémentaires, on n'a pas lésiné sur les heures supplémentaires ni les réaffectations temporaires.

«L'Agence de services frontaliers nous a donné un coup de pouce, un bon coup de pouce parce qu'il y a des nouvelles ressources, compte tenu de la situation également avec les migrants», a expliqué Jean-Pierre Fortin du syndicat des douanes et de l'immigration.

À la surprise générale, tout est allé comme sur des roulettes. «Écoutez, on est partis à 4 h du matin de Wildwood, puis ç’a super bien été. Ç’a pris cinq minutes et on a passé les douanes», a raconé une autre voyageuse.

La situation était similaire aux postes frontaliers de Stanstead et de Saint-Armand.

L'an dernier, pas moins de 30 000 vacanciers avaient traversé la frontière.

Dans la même catégorie