/regional/estduquebec/basstlaurent

Réfugiés: Rimouski est-elle prête ?

TVA Nouvelles

La ville de Rimouski pourrait accueillir des migrants seulement si ces demandeurs d’asile obtiennent le statut de réfugiés.

C’est seulement en obtenant ce statut que le gouvernement du Québec pourrait les diriger vers Rimouski, selon Accueil et Intégration Bas-Saint-Laurent. Devenir réfugié au sens officiel du terme est un processus assez long; il peut prendre jusqu’à 12 mois, le temps de passer devant la Commission de l’immigration et du statut du réfugié.

C’est seulement avec le statut légal de réfugié qu’un migrant pourrait s’installer à Rimouski, qui est la 14e ville d’accueil des réfugiés parrainés par l’État depuis janvier 2017. On vise à accueillir 80 réfugiés de juillet 2017 à juillet 2018.. Avec ces cibles, la ville de Rimouski pourrait accueillir des migrants de Montréal, s’ils obtiennent leur statut de réfugié.

Accueil et intégration est responsable de l’accueil des réfugiés parrainés par l’État. Selon la directrice, Manhaz Fozi, les ressources existent pour en accueillir 80, voire 100.

«On est capable de s’ajuster avec le nombre qu’on va recevoir», dit Manhaz Fozi. «Non seulement l’organisme, mais aussi le milieu doit prévoir plus de ressources dans les domaines de la santé et de l’éducation. Des changements ont déjà été faits avec les classes d’accueil pour les enfants».

Des Rimouskois accueillants

Les Rimouskois que TVA Nouvelles a rencontrés dans la rue se sont montrés ouverts à l’accueil de nouveaux réfugiés si le processus légal d’accueil est respecté.

«Si la région peut faire sa part, ce sera une bonne chose pour la région et sa visibilité», a dit un passant. Un autre ajoute : «S’ils viennent ici, c’est parce qu’on est capable de bien les accueillir».

«Tout le monde doit faire sa part», a ajouté une passante.

Jusqu’à maintenant, 19 réfugiés ont été accueillis à Rimouski cette année. La capacité d’accueil évaluée à Rimouski pour l’année est de 80. C’est loin de ce qui se passe à Montréal, où près de 2400 demandeurs d'asile sont actuellement hébergés temporairement.

Dans la même catégorie