/news/culture

Que sont devenus ces enfants stars?

Steve Martin | Agence QMI

Il a coulé de l’eau sous les ponts depuis que ces 10 acteurs, autrefois de jeunes étoiles montantes, ont connu leurs premiers succès. Certains ont su rester sous le feu des projecteurs, alors que d’autres se sont faits discrets. Une chose est certaine, toutefois: ils ont tous laissé leur trace dans la culture populaire.

Mayim Bialik, «Petite fleur» (1991-1995)

Celle qui nous a fait craquer dans le rôle de Petite fleur dans les années 1990 a décidé, après la fin de la série, de s’attaquer à de sérieuses études. En 2007, elle a terminé son doctorat en neuroscience à l’Université de la Californie, à Los Angeles. Elle a par la suite renoué avec sa carrière de comédienne et s’est vu offrir, en 2010, le rôle d’Amy Farrah Fowler, l’amoureuse de Sheldon Cooper, dans la sitcom à succès «The Big Bang Theory». Auteure, végétalienne et défenderesse des droits des animaux, elle a donné naissance à deux garçons, Miles et Frederick, en 2005 et en 2008.

James Van Der Beek, «Dawson» (1998-2003)

Aujourd’hui âgé de 40 ans, l’interprète de Dawson Leery, dans Dawson, a roulé sa bosse depuis la fin de la série. Après avoir remporté un MTV Award pour son rôle dans le film «Les pros du collège» et incarné un revendeur de drogue dans «Les lois de l’attraction», il a connu des années tranquilles, faisant des apparitions ici et là au petit écran. La chance aurait pu tourner lorsqu’il a décroché le rôle d’Elijah Mundo, un agent du FBI, dans la série policière «Les experts: Cyber», mais celle-ci a été retirée des ondes l’an dernier, après deux saisons. Marié en secondes noces depuis 2010 à la consultante en affaires Kimberly Brook, il est aujourd’hui père de quatre enfants: Olivia, Joshua, Annabel et Emilia.

Fred Savage, «Les années coup de cœur» (1988-1993)

La série dans laquelle Fred Savage incarnait le jeune Kevin a certainement marqué l’imaginaire. Invité de façon ponctuelle sur des plateaux de différentes comédies, l’acteur n’a jamais décroché de rôles majeurs et s’est notamment tourné vers la production et la réalisation. En 2015, il a bien obtenu un rôle d’importance dans «The Grinder», aux côtés de Rob Lowe, mais la série a été annulée après une saison. Espérons que le papa de deux enfants, Oliver et Lily, aura plus de chance avec la série Des amis d’université, qui a récemment débarqué sur Netflix.

Keri Russell, «Felicity» (1998-2002)

Dans les années suivant la fin de «Felicity», l’interprète du rôle-titre de la série a été encensée pour son rôle dans le film «Waitress» et a décroché un rôle dans «Mission: Impossible 3». Elle est ensuite devenue une redoutable agente du KGB à l’image d’une mère de famille ordinaire dans «Les Américains», qui a été saluée comme étant une des meilleures séries de la décennie. En couple avec son partenaire de jeu de l’émission, Matthew Rhys, celle qui était déjà maman de deux enfants, River et Willa, a donné naissance à un second garçon, Sam, l’an dernier.

Sarah Michelle Gellar, «Buffy contre les vampires» (1997-2003)

La jeune femme a connu un succès fulgurant en prêtant ses traits à la célèbre chasseuse de vampires, ce qui lui a permis de tourner bon nombre de films à succès durant cette période. Quelques années plus tard, soit en 2014, elle a remporté un People’s Choice Award pour son rôle dans «The Crazy Ones», où elle jouait la fille du regretté Robin Williams, mais la sitcom a été retirée des ondes au terme de la première saison. Récemment, elle a tourné un pilote pour une adaptation télé du film Un pari cruel, mais le réseau NBC a finalement décidé de passer sur le projet. En couple avec Freddie Prinze Jr. depuis maintenant 17 ans, elle a donné naissance à deux enfants, Charlotte et Rocky, en 2009 et en 2012.

Neil Patrick Harris, «Docteur Doogie» (1989-1993)

Aujourd’hui âgé de 43 ans, l’interprète de Doogie Howser a été drôlement occupé ces dernières années. Neil Patrick Harris, qui a parlé ouvertement de son homosexualité dès 2006, a pris d’assaut Broadway et a animé la prestigieuse cérémonie des Tony Awards à quatre reprises, en plus d’animer les Oscars en 2015. À la télé, il a fait partie de la distribution de la sitcom «Comment je l’ai rencontrée», qui a connu un succès fulgurant, et il incarne actuellement le comte Olaf dans la reprise des «Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire», offerte sur Netflix. Le comédien et son conjoint, David Burtka, sont devenus les parents de jumeaux en 2010 après avoir fait appel à une mère porteuse.

Topher Grace, «70» (1998-2006)

En 2006, après avoir abandonné le rôle d’Eric Forman dans la série «70», le comédien espérait donner un nouvel élan à sa carrière. Hélas, son succès a été moins important que celui de ses collègues Mila Kunis et Ashton Kutcher. Après avoir obtenu le rôle convoité de Venom, le vilain de «Spider-Man 3», Topher croyait avoir décroché le gros lot, mais le film a été mal reçu, et sa performance est passée sous le radar. La carrière de l’acteur de 38 ans semble toutefois vouloir prendre un nouvel envol: on l’a récemment vu aux côtés de Brad Pitt dans «Machine de guerre», et il sera bientôt en vedette dans le film« Delirium».

Megan Follows, «Anne... la maison aux pignons verts» (1985-1987)

La Canadienne de 49 ans a rangé le bonnet et les bottillons d’Anne Shirley depuis belle lurette. Nous avons pu la revoir sporadiquement dans des rôles de soutien dans des séries telles que «Urgences», «X-Files: Aux frontières du réel», «Les experts: Miami» ou encore «Lie to Me: Crimes et mensonges», mais une grande partie de sa vie a plutôt été consacrée au théâtre et à des causes humanitaires. Or, elle a récemment renoué avec le petit écran grâce au rôle de la manipulatrice Catherine de Médicis dans la série «La reine». Divorcée du photographe et éclairagiste Christopher David Porter, elle a donné naissance à deux enfants, Lyla Anne et Russel, qui ont aujourd’hui 26 et 23 ans.

Melissa Joan Hart, «Sabrina, l’apprentie sorcière» (1996-2003)

Après avoir participé à une saison de «Dancing with the Stars», l’interprète de Sabrina a renoué avec le succès en 2010 grâce à la série «Melissa & Joey». En plus d’y tenir un des rôles principaux, elle était une des productrices de la série et a aussi eu l’occasion de réaliser quelques épisodes. Ceci dit, elle a consacré une grande partie de sa vie à ses trois fils, Mason, Braydon et Tucker, nés en 2006, 2008 et 2012. Chrétienne et républicaine convaincue, elle habite au Connecticut avec son mari, le musicien Mark Wilkerson.

Tom Welling, «Smallville» (2001-2011)

Tom Welling, qui a eu le privilège d’incarner Superman version ado dans Smallville, est peut-être celui qui s’est montré le plus réticent face à la célébrité après la fin de la série. Découvert par hasard par un photographe lors d’une soirée à Nantucket alors qu’il travaillait en construction, l’ex-mannequin s’est fait très discret au cours des dernières années. En 2014, il a décroché un rare rôle dans le film «Le pari», dans lequel il jouait aux côtés de Kevin Costner et de Jennifer Garner. Bonne nouvelle: on a appris récemment qu’il participera à quelques épisodes de la troisième saison de la série «Lucifer», diffusée sur les ondes de Fox.

Dans la même catégorie