/regional/montreal/monteregie

Refuge de migrants: réactions mitigées à Boucherville

TVA Nouvelles 

Un premier refuge de migrants à l’extérieur de l’île de Montréal a ouvert ses portes à Boucherville la semaine dernière. Répondant aux inquiétudes de citoyens, la municipalité a tenu à faire une mise au point.

«Le choix du site et sa coordination sont sous l’entière responsabilité du CISSS, peut-on lire dans un communiqué diffusé mardi sur le compte Facebook de la Ville de Boucherville. La Ville n’a pas été consultée quant au choix du site. Les dépenses afférentes à la prise en charge des demandeurs d’asile haïtiens sont entièrement assumées par les autorités provinciale et fédérale.»

 

Depuis vendredi, des migrants sont hébergés dans la résidence pour personnes âgées Havre Providence, un bâtiment qui était inoccupé. La capacité de ce refuge est de 300 personnes.

Des citoyens ont fait connaître leur mécontentement via les médias sociaux et, avant de faire une mise au point, la municipalité a dû faire de la modération sur sa page Facebook.

«Au début de la semaine, les gens sortaient. Ils n’étaient pas gênés. Ils venaient dans notre stationnement. Ils volaient des pommes. On a avisé les agents de sécurité et ça semble s’être amélioré un peu», a raconté une citoyenne qui habite un logement voisin de la résidence Havre Providence.

TVA Nouvelles a également rencontré plusieurs citoyens en faveur de l’accueil de migrants.

 

«Étant moi-même fille d’immigrants, je pense que c’est important de les accueillir et de leur donner une place où ils pourront rester et refaire leur vie. Ils ont droit à ça comme tout le monde», a dit une citoyenne.

 

«Je trouve ça bien qu’on accepte ça sur la Rive-Sud et que l’acceptation des gens et l’entraide fassent partie de Boucherville», a ajouté une automobiliste.

Dans la même catégorie