/news/society

Ouverture prochaine du campement de Cornwall

TVA Nouvelles

Alors que la capacité d’accueil des migrants est mise à rude épreuve à Saint-Bernard-de-Lacolle, le campement de Cornwall, en Ontario, est prêt à recevoir des demandeurs d’asile.

Quelque 300 migrants se trouvent déjà au centre d’hébergement temporaire du Centre NAV. Ils pourront bientôt profiter des tentes érigées par les Forces armées canadiennes au campement de Cornwall. Au total, 500 personnes devraient pouvoir être hébergées sur ce terrain.

«Il reste à compléter les services comme l’électricité, le chauffage ou les toilettes, explique la lieutenante Karyn Mazurek, des Forces armées canadiennes. Ça devrait être terminé la semaine prochaine.»

Des inspections du service des incendies devront aussi avoir lieu avant d’ouvrir officiellement le camp.

L’apparition du campement de Cornwall, qui est installé sur le terrain vague du centre NAV, a surpris les habitants du coin, habitués à ne pas avoir de voisins.

«J’étais vraiment surprise hier, quand ils ont mis les tentes. C’est quand même pas mal proche de notre maison. (...) Je sais que les Haïtiens ont besoin de place, mais ça dérange un peu», confie une des résidentes.

Vers une augmentation du flux de migrants

Du côté du Syndicat des douanes et de l’immigration, on confirme que le flux de migrants va augmenter.

«On a eu une accalmie lors de la semaine dernière, explique Jean-Pierre Fortin. Cependant, on a eu des informations du côté américain, où ils sont en train d’organiser des vols qui quitteraient Tahiti, transiteraient par Miami et arriveraient à Plattsburgh. De là, des organisations pourraient les transporter directement sur le chemin Roxham.» 

Dans la même catégorie